France Dimanche > Actualités > Henri Dès : Hospitalisé d’urgence !

Actualités

Henri Dès : Hospitalisé d’urgence !

Publié le 18 décembre 2019

Henri Dès, le chanteur préféré des enfants a été victime d’un malaise le mercredi 27 novembre et a annulé tous ses concerts…

Le plus Français des chanteurs suisses était si heureux à la perspective de se produire ce mois-ci dans deux salles de la capitale… Pour le plus grand plaisir des petits et des grands, Henri Dès avait prévu de monter sur scène, seul avec sa guitare, pour interpréter ses tubes éternels, comme La Petite Charlotte ou Le Mille-Pattes

Hélas, mercredi 27 novembre, le chanteur, victime d’un malaise cardiaque selon ses proches, a dû être hospitalisé d’urgence. Si son producteur français, François Pinard, tempère cette nouvelle en affirmant qu’il va mieux et qu’il a simplement besoin de repos, son souci de santé a été jugé suffisamment grave pour nécessiter d’annuler toute une série de ses concerts, réservés de longue date les 8, 15 et 22 décembre à la Grande Happy Comédie et le 21 au Casino de Paris.

La star des bambins, âgée de 78 ans, nous avait d’ailleurs confié l’an dernier combien elle redoutait de partir sur les routes à un moment de sa vie où la plupart d’entre nous préfèrent s’adonner à des activités plus calmes : « Quand j’enquille les dates comme en ce moment, je sens bien mon âge ! expliquait-il alors. À tel point que je regrette d’avoir accepté certains concerts prévus dans ma prochaine tournée. Je redoute d’avance les nombreux kilomètres à parcourir. »

Une crainte d’autant plus forte que le poète à la créativité débridée avait à l’époque bien plus qu’un projet de concerts itinérants, comme il nous l’avait encore expliqué : « J’ai également un spectacle en préparation avec mon fils Pierrick, batteur, et Raphael Oris, guitariste-bassiste. Les gens les connaissent déjà puisqu’ils ont participé en 2013 à l’émission La France a un incroyable talent. Ils revisitent à leur sauce des génériques des années 70 (Bioman, Capitaine Flam, etc.). L’idée de notre projet commun, c’est de jouer mon répertoire dans une version rock, voire hard-rock et punk. Nous avons déjà essayé quelques titres dans de grands festivals et avons rencontré un énorme succès auprès de jeunes adultes, trentenaires et quadragénaires, qui connaissent encore mes paroles par cœur. C’est très étrange de voir mon public boire de la bière pendant que je chante ! Notre formation a été rebaptisée Henri Dès & Ze Grands Gamins. Je ne tenais pas vraiment à être associé au nom de leur groupe quand il s’appelait Explosion de caca ! »


Depuis Cache-Cache, son premier album pour enfants, sorti en 1977, l’artiste a bercé des générations de bambins… Un succès phénoménal qui l’a d’ailleurs fait entrer en 2012, aux côtés de 60 autres personnalités, dans Le Petit Larousse illustré ! S’il est devenu une référence pour les écoliers, Henri Dès n’en est pas moins un homme qui a croisé quelques dures épreuves sur sa route.

Ainsi, le 9 septembre 2017, Marie-Josée, son épouse adorée, atteinte d’un cancer foudroyant, s’est éteinte, le laissant perdu et désespéré. Un calvaire d’autant plus terrible qu’il n’a alors pas pu lui dire adieu : « Cela faisait plusieurs jours que j’étais au chevet de mon épouse à l’hôpital, nous a-t-il aussi confié. Je dormais à son côté, sur un lit de camp.  En septembre 2017, nous donnions un concert très important avec Pierrick, dans un festival en Suisse. Il n’était pas chaud pour y aller, sachant que sa mère pouvait mourir le soir même. Pour ma part, j’avais promis à Marie-Jo que j’irais quoi qu’il arrive. Finalement, Pierrick a changé d’avis et m’a suivi. Ma fille a tenu aussi à venir nous voir. Nous n’avions pas trop le cœur à ça, mais nous avons quand même tout donné. […] À la fin du spectacle, je revois encore Camille [sa fille cadette, ndlr], le téléphone collé à l’oreille. Un moment impossible à oublier. Lorsque je l’ai vue s’écrouler par terre, en larmes, j’ai compris que c’en était fini pour Marie-Jo. C’était terrible, mais je ne regrette pas ma décision. Je suis convaincu qu’elle a profité qu’on s’absente tous les trois, mes enfants et moi, pour partir en toute discrétion… »

Après la disparition de celle qui avait été auprès de lui durant cinquante-cinq ans, Henri s’est jeté à corps perdu dans le travail, afin de ne pas s’apitoyer sur son sort et continuer d’aller de l’avant… « Quand elle est partie, j’ai décidé de ne pas me laisser abattre. J’ai accepté des choses que j’aurais refusées avant. J’ai “lâché les chiens”, comme on dit ! Il fallait que je me retrouve dans un tourbillon d’activités pour atténuer ma peine. »

Est-ce ce trop-plein de travail, cette course effrénée pour supporter la solitude, qui a eu raison de sa santé ? Tout ce qu’on lui souhaite, désormais, c’est de revenir bien vite nous enchanter avec sa Petite Charlotte, sa Glace au citron et ses Bêtises…

Clara MARGAUX

À découvrir