France Dimanche > Actualités > Henri Dès : Son fils condamné à la prison !

Actualités

Henri Dès : Son fils condamné à la prison !

Publié le 4 septembre 2018

Condamné à 40 jours de prison avec sursis et 320 francs d’amende commuables en 8 jours de prison, le fils d’Henri Dès fait encore des vagues.

La rentrée commence mal pour Henri Dès… Alors que le chanteur s’apprête à rendre visite, le 8 septembre, à l’école qui porte son nom, son fils - qui a quitté les bancs de l’éducation nationale depuis longtemps - a lui rendez-vous avec la case prison !

C’est en 1970 que le célèbre chanteur, et sa femme Marie-Josée, donnent naissance à leur garçon. Depuis Pierrick Destraz a grandi dans les pas de son père en devenant lui-même musicien. En 2013, le fils prodigue s’est d’ailleurs fait remarquer sur la scène de la célèbre émission « La France a un incroyable talent ». Soutenu par les jurés, son duo provocateur nommé « Explosion de caca » était parvenu à atteindre les portes de la demi-finale. De quoi rendre fier son père ! En février dernier, ce dernier a d’ailleurs sorti le disque « Zinzin » en collaboration avec le duo de Pierrick, rebaptisé « Ze grands gamins ».

Aujourd’hui pourtant, on peut aisément imaginer que ce sentiment de fierté s’est légèrement teinté d’une dose d’embarras… C’est sur son compte Facebook que Pierrick Destraz a annoncé cette terrible nouvelle. En légende d’une photographie où on le voit brandir l’injonction de la justice suisse, le jeune homme a informé son audience de son incarcération prochaine. « Un joli cadeau », comme il le dit lui-même, qui se compose de 40 jours de prison avec sursis pendant 2 ans et une amende de 320 francs suisses convertibles en 8 jours de prison.  


Ce que la justice lui reproche ? D’avoir bloqué la circulation, diffusé des cris d’animaux qu’on égorge et projeté des images d’abattoir contres les murs à Aubonne, en Suisse, pour manifester contre la création d’un abattoir.

Militant antispéciste fier, Pierrick se dit prêt à assumer les conséquences de son engagement pour la cause animale : « Il va de soi que je ne donnerai pas un rond à l'administration. Je ferai donc ces huit jours de prison et j'assume totalement mon geste tout comme la sanction. », a-t-il ajouté.  

Ce n’est pas la première fois que l’homme de 48 ans se retrouve confronté à la justice. Il y a quelques années, cette dernière l’avait déjà condamné à payer une forte amende pour avoir sous-loué son sous-sol illégalement. « Un faux procès », selon son père qui confiait à France Dimanche être prêt à "le soutenir en prison" si besoin était. 

Malgré l’amour inébranlable qu’il porte à son fils, pas de doutes que l’annonce de l’incarcération de Pierrick donne envie à Henri Dès de chanter à tue-tête l’une de ses plus célèbres comptines « Y’a tout qui va pas ».  

Estelle LAURE

À découvrir