France Dimanche > Actualités > Henri Salvador : Le rideau rouge est tombé

Actualités

Henri Salvador : Le rideau rouge est tombé

Publié le 28 décembre 2007

C'était le 21 décembre 2007 en présence de Henri Salvador. Ce soir-là, aux abords du Palais des Congrès de Paris, le givre commençait à blanchir les trottoirs et les pare-brise des voitures.

Sur la scène aussi, tout à coup, un souffle d'air glacé s'est soudain abattu sur les spectateurs. Car à la fin de son show, aussi rythmé et drôle que d'habitude, et pourtant plus bouleversant que jamais, Henri Salvador est revenu s'adresser à son public.

Oh bien sûr, chacun savait déjà à peu près ce qu'il allait dire ! Et ce n'était donc pas un hasard si, dans la salle, on comptait des personnalités comme Françoise Hardy, Michel Jonasz, Petula Clark ou la ministre de la Culture, Christine Albanel. Mais chacun espérait qu'il avait peut-être changé d'avis, qu'il allait encore rester un peu. Hélas, deux minutes plus tard tout était dit : « Mesdames et messieurs, a commencé Henri Salvador, en saluant le public debout devant lui, je vous remercie de votre enthousiasme. C'est une déchirure de vous quitter ...»

->Voir aussi - Henri Salvador : Odieusement violé !

Oui, c'était bien, cette fois, le dernier concert de monsieur Henri. Le dernier de cette tournée d'adieu commencée le 26 octobre dernier à la salle Pleyel à Paris. Le dernier d'une carrière débutée dans les années 30 aux côtés de Django Reinhardt ou Ray Ventura...

« Les gens ne s'aperçoivent pas que le temps passe et que je prends un sérieux coup de vieux. Je ne veux pas qu'ils gardent une mauvaise image de moi. À 90 balais, je ne vais pas monter sur scène avec le Samu », expliquait le chanteur il y a quelques jours.

Toutefois, que ses admirateurs se rassurent, ce n'est pas parce que les tournées, c'est fini, que Henri va également se taire à jamais ! « Cela dit, je ne vais pas arrêter de chanter et de faire des disques, car mon producteur veut que je continue, et j'en suis ravi !» ajoutait-il.

À 90 ans et demi, Henri Salvador n'a donc pas encore fini de nous régaler de chansons douces... et romantiques. Celles-là même qui lui ont valu d'être, enfin, récompensé pour son talent, en 2001, par deux Victoires de la musique : l'interprète masculin, et l'album de variété de l'année pour Chambre avec vue. Comme quoi, tout vient à point à qui sait attendre...

Valérie Dubreuil

À découvrir

Sur le même thème