France Dimanche > Actualités > Henri Salvador : Odieusement violé !

Actualités

Henri Salvador : Odieusement violé !

Publié le 30 novembre 2007

Violé. Oui, vous avez bien lu ! Henri Salvador a été odieusement violé. C'est le mot qu'a récemment employé la quatrième chambre civile de la cour d'appel de Paris, au sujet de l'artiste !

Rassurez-vous quand même ! Il ne s'agit pas d'un viol physique, mais d'un viol moral... Du droit moral d'Henri Salvador. Quels sont les faits ? Il s'agit d'une compilation de chansons qui serait sortie, en 2005, sans l'accord de Salvador.

Un disque exploité par la société Jacky Boy Music ( JBM ), qui comportait pas moins de dix-huit chansons enregistrées par Henri, entre 1948 et 1952, dont deux de ses plus grands tubes, Une chanson douce et Maladie d'amour. Près de 100.000 exemplaires de cet album ont été vendus au prix de 1 euro. Un prix, certes, modique, mais qui a sans doute été très intéressant pour JBM.

->Voir aussi - Henri Salvador : Il s'effondre sur scène

Car la société a estimé ne pas devoir payer de droits d'auteur sur ces oeuvres ! Pourquoi a-t-elle ainsi joué avec le feu ? Sachant que toute chanson, vieille de plus de 50 ans, tombe automatiquement dans le domaine public, les responsables de JBM ont jugé qu'ils pouvaient utiliser celles d'Henri Salvador sans lui rendre de comptes. Mais ils avaient sans doute mal lu la loi.

En effet, comme on le sait, Henri Salvador est bel et bien vivant ! Il aurait donc fallu lui demander son autorisation... Mais ce n'est pas tout : la société incriminée avait aussi reproduit une photo du chanteur de piètre qualité, en guise de pochette pour l'album. Les juges ont parlé, là, d'une atteinte au droit à l'image. Bref, la justice a décidé de sévir avec force, puisqu'elle a tout bonnement interdit la commercialisation des CD litigieux. Elle a également exigé que les stocks de disques soient détruits.

Le chanteur Henri Salvador devrait recevoir un total de 105.000 euros de dommages et intérêts. Mais le plus horrible, c'est que d'autres abus de ce genre ont sûrement été prévus pour d'autres artistes français. Johnny Hallyday, Sylvie Vartan ou encore Françoise Hardy, qui sont sur le point de fêter leurs 50 ans de carrière, sont donc susceptibles de devenir, eux aussi, des victimes de ce genre de viol !

Jean Joyon

À découvrir

Sur le même thème