France Dimanche > Actualités > Hervé Vilard : Son lien secret avec Johnny !

Actualités

Hervé Vilard : Son lien secret avec Johnny !

Publié le 18 juin 2018

Cette histoire aussi incroyable que méconnue 
s’est déroulée en 1966.

Au moment où le concert de voix dissonantes n’en finit plus de diviser la famille de Johnny Hallyday, qu’il est doux d’entendre les mots et les souvenirs d’un artiste qui a été proche du rocker, nous rappelant tout simplement quel homme rare il était…

Alors qu’Hervé Vilard vient de triompher à l’Olympia pour deux soirées exceptionnelles, l’interprète de Capri c’est fini revient sur un moment unique de sa carrière où l’idole des jeunes lui a offert une chanson !


C’était en 1966 et l’idole des jeunes, plus habituée à chanter les textes des autres, sortait tout juste d’une période sombre.

Au bord de la dépression, après une tentative de suicide, il avait pris sa guitare et épanché son cœur pour faire naître un superbe titre qui n’a, hélas, pas eu le succès escompté, Pour toi, je prie, écrit en collaboration avec son ami Georges Aber.

« Je veux que ce soit Hervé qui la chante », ainsi en avait décidé Johnny !

« Il m’avait vu interpréter Mourir ou vivre à la télé et il avait aimé, vient de confier Hervé au Parisien. Il existe des images de la création de Pour toi, je prie sur Internet où je me trouve bien insolent avec Johnny. »

En effet, sur cette vidéo d’époque en noir et blanc, on peut voir un Johnny, presque inquiet de faire entendre son « cadeau », dans un rôle auquel il ne nous a pas habitués : celui de l’auteur qui présente avec humilité sa chanson.

Lunettes noires sur le nez, il gratte sa guitare comme pour se donner une contenance.

En face de lui, le jeune chanteur se montre critique, allant jusqu’à lui demander de réécrire un vers.

Loin de s’en offusquer, Johnny accepte ses remarques, mais il va se montrer inflexible lorsqu’Hervé Vilard modifie sa mélodie !

« Je me trouve bien insolent avec Johnny », avoue aujourd’hui le chanteur, devant ces images.

Phénix

Celui qui a décidé de faire ses adieux, non pas avec la chanson, mais à ses plus grands succès lors d’une grande tournée dans toute la France, est revenu dans les pages de notre confrère sur ces derniers mois de guerre au sein du clan Hallyday : « Attristé qu’on salisse la mémoire de Johnny, explique encore l’interprète de Méditerranéenne. Un phénix, un être extraordinaire. La seule chose à sauver depuis sa mort, c’est la cérémonie à la Madeleine. Pour moi, avoir fait monter tous ces gens à Paris, avoir rassemblé le pays, c’est le plus grand acte politique de ces dernières années. »

Dominique PRÉHU

À découvrir

Sur le même thème