France Dimanche > Actualités > Hollande, Trierweiler : Nouvelles révélations sur leur séparation !

Actualités

Hollande, Trierweiler : Nouvelles révélations sur leur séparation !

Publié le 21 octobre 2015

Le vendredi 10 janvier 2014, la une de Closer créait un scandale d'État : les photos de François Hollande, le président de la République française, se rendant clandestinement en scooter chez l'actrice Julie Gayet. Quelques jours plus tard, notre président officialisait froidement la rupture... suite à une bagarre ?

François Hollande ! Presque deux ans après les faits, de nouveaux éléments éclairent l'affaire d'un jour nouveau.  "Dès la publication des photos volées, il s’était enfin décidé à quitter sa compagne, racontent Renaud Dély et Henri Vernet dans Frères ennemis, un ouvrage consacré à la violence en politique. [...] Mais au moins souhaitait-il organiser cette séparation de façon à peu près apaisée. Il ne lui fut pas possible de nouer le dialogue avec sa compagne. La violence de sa réaction fut telle qu’elle finit même par être hospitalisée." Les deux rédacteurs en chef, respectivement à L'Obs et au Parisien, démontrent que c'est pourtant elle qui aurait pu envoyer à l'hôpital le président. Une amie proche du couple raconte dans Frères ennemis la violente altercation entre François Hollande et Valérie Trierweiler. Suite aux révélations de sa relation avec l'actrice Julie Gayet, "Valérie l'a poursuivi dans les couloirs de l'Élysée", se souvient-elle. "Il essayait de la raisonner et elle lui envoyait au visage tout ce qu'elle trouvait, elle l'a griffé et même frappé".

--> Lire aussi : Valérie Trierweiler : Mais jusqu’où ira-t-elle !

"Le président agressé physiquement, victime d’une scène de ménage terrible au cœur du sanctuaire du pouvoir, ce fut l’humiliation de trop", rapportent Renaud Dély et Henri Vernet. Jamais un président n'avait connu une telle humiliation publique en un si court laps de temps. Si la colère de Valérie Trierweiler, cette femme au fort caractère que les Guignols parodient à la perfection, fut d'une telle violence qu'elle secoua tous les murs de l'Élysée, celle du président, bien que plus discrète, le fut tout autant. "Quelques jours plus tard, concluent les deux journalistes, François Hollande dicta un bref communiqué sans âme à l’AFP pour officialiser la rupture du couple : J’ai décidé de mettre fin...' La froideur des termes étonna. Elle fut reprochée à François Hollande. En fait, le président avait agi sous le coup de la colère."

--> Lire aussi : François Hollande : Le mariage secret !

Quelques heures après la parution des meilleurs extraits de l'ouvrage dans L'Obs, le service communication de l'Élysée a aussitôt démenti l'altercation sur son compte Twitter : "Contrairement à ce qui est indiqué, il n'y a pas eu de violence ni d'agression en janvier 2014 à l'Elysée". Avec son virulent best-seller confession Merci pour ce moment, Valérie Trierweiler avait cru classer l'affaire ! Raté ! La série "amour, gloire et beauté à l'Elysée" a encore de beaux jours devant elle...

Stéphane Joly

À découvrir