France Dimanche > Actualités > Hugues Aufray : Sa mère cachée, ses pulsions suicidaires, la star se dévoile comme jamais !

Actualités

Hugues Aufray : Sa mère cachée, ses pulsions suicidaires, la star se dévoile comme jamais !

Publié le 12 mars 2015

Hugues Aufray revient sur les épisodes les plus marquants de son enfance, mais aussi sur son début de carrière très compliqué, qui l’a mené au bord du gouffre.

Sur la scène comme dans la vie, Hugues Aufray est un homme apaisant. Pour autant, le chanteur de quatre-vingt-cinq ans, qui sillonne toujours la France pour se produire, a vécu des moments difficiles, qui ont renforcé sa détermination et sa sensibilité. L'interprète de Santiano a récemment

redécouvert, en observant des vieilles photos de sa mère, qu'il avait eu une "seconde maman", durant les quatre premières années de sa vie. "Ma mère, qui avait accouché de trois garçons en trois ans, avait une mauvaise santé", raconte-t-il à nos confrères de VSD. Amyelle, sa mère, engage donc une jeune femme, qui se charge de nourrir le nouveau-né. L'entente entre les deux est parfaite, la relation, maternelle. "Nous étions si attachés que notre médecin a conseillé à ma mère de me reprendre en main. La voir sur des photos m'a bouleversé, elle était comme dans mon souvenir".

Je me suis retrouvé avec un Luger sur la poitrine

C'est donc bien avec sa mère naturelle qu'Hugues Aufray, né en 1929, traverse l'épreuve de la Seconde guerre mondiale. Réfugiée dans un petit village du Tarn, la famille du chanteur s'engage pour la France : elle cache et protège Helmut, un jeune juif allemand, de la folie nazie, tandis que les frères d'Hugues rejoignent la résistance. En juin 1944, un détachement de SS traverse la région et procède à des contrôles d'identité. "Malgré l'avertissement de ma mère, Helmut est sorti acheter du lait. Le destin terrible de ce garçon, c'est que l'officier qui l'a contrôlé était un ami à lui, ils avaient fait l'école hôtelière ensemble", se remémore l'ami de Renaud. "Lorsque les soldats sont venus fouiller notre maison, je me suis retrouvé avec un Luger sur la poitrine", dévoile l'interprète de Stewball. Démasqué, Helmut est arrêté, puis déporté à Buchenwald. Les Aufray n'ont jamais su ce qu'il était advenu de lui. Une tragédie qui marque beaucoup le jeune Hugues.

Seules mon épouse et ma fille me font résister à mes pulsions suicidaires

Aujourd’hui, Hugues Aufray est un artiste reconnu, doté d'un indéniable talent. Mais cela n'a pas toujours été le cas : au sortir de la guerre, le jeune homme retourne à Paris avec la ferme intention d'étudier aux Beaux-Arts, malgré les réticences paternelles. C'est le début de dix longues années de galères. "En 1948, un type me propose de chanter pour un anniversaire. J'écume les cabarets jusqu'en 1958. Mon frère Francesco, promis à une carrière sublime dans l'opéra, se suicide par amour en 1955. J'ai des problèmes d'argent, de logement. C'est une période noire", se souvient le chanteur, à qui Céline Dion doit la vie. À tel point que l'artiste imagine l'inconcevable : suivre son frère dans la mort. "Seules mon épouse et ma fille me font résister à mes pulsions suicidaires". Avec raison : en découvrant Serge Gainsbourg au cabaret Milord l'Arsouille, Hugues Aufray trouve enfin son style, et gagne un concours sur Europe 1 quelques semaines plus tard, en reprenant Le poinçonneur des Lilas. C'est le début d'une superbe carrière musicale, qui se poursuit toujours aujourd'hui.

Raphaël Marchal

À découvrir