France Dimanche > Actualités > Igor et Grichka Bogdanov : “Nous n’avons jamais fait partie d’une secte sexuelle !”

Actualités

Igor et Grichka Bogdanov : “Nous n’avons jamais fait partie d’une secte sexuelle !”

Publié le 18 juin 2015

Accusés par l’actrice � Agnès Soral � d’être membres d’une société orgiaque dans les années 80, Igor et Grichka Bogdanov ont choisi “France Dimanche” pour s’expliquer.

Mardi 26 mai, Philippe Vandel invitait la comédienne Agnès Soral pour parler de son livre Frangin (Michel Lafon) dans son émission Tout et son contraire, sur France Info. L’actrice y a fait une révélation stupéfiante.

Elle a confessé avoir intégré, au début des années 80, un groupe aux mœurs licencieuses : « Une secte sexuelle […] où la femme était supposée être le véhicule transcendantal de l’homme » ! Cette société secrète, constituée de « cinquante filles d’un côté, cinquante garçons de l’autre », dirigée par « un gourou », comptait parmi ses membres deux célébrités dont elle lâche les noms : « Les frères Bogdanov en faisaient partie ! Ils étaient là bien sûr ! »

Face à la gravité de ces propos, Grichka Bogdanov a réagi, en exclusivité pour France Dimanche.

France Dimanche (F.D.) : Avez-vous rencontré, au début des années 80, Agnès Soral dans le cadre d’une secte sexuelle ?

Grichka Bogdanov (G.B.) : Nous l’avons rencontrée lors d’une banale réunion au début des années 80. Mais dans un cadre qui n’avait absolument rien de sexuel ni de sectaire…

F.D. : De quel genre de réunion s’agissait-il ?

G.B. : Laissez-moi vous expliquer le contexte : pour notre émission Temps X, nous faisions un grand portrait du dessinateur de science-fiction Mœbius [Jean Giraud de son vrai nom, ndlr]. Un jour, il nous a proposé de l’accompagner à une rencontre de passionnés de la vie extraterrestre. Et là, nous avons découvert une assemblée de dizaines d’hommes d’un côté de la salle face à des dizaines de femmes de l’autre, dont Agnès Soral, qui écoutaient les propos délirants d’un gourou. Cet homme étrange affirmait que les soucoupes volantes étaient au-dessus de sa tête et qu’il était en contact permanent avec elles ! C’était absurde !

F.D. : Comment avez-vous réagi ?

G.B. : Au bout d’une vingtaine de minutes, nous avons tapé sur l’épaule de Mœbius en lui disant : « Tout cela n’est pas très sérieux. Nous partons. Tu devrais faire de même. » Nous avons quitté les lieux et n’avons plus jamais entendu parler de cette secte !

F.D. : Jusqu’à la déclaration d’Agnès Soral sur France Info…

G.B. : Oui, et c’est à ce moment-là que nous avons appris que, quinze ans plus tard, cette « secte » avait, semble-t-il, dérivé vers des pratiques sexuelles.

F.D. : Avant cette fameuse réunion, connaissiez-vous Agnès Soral ?

G.B. : Nous l’avons juste croisée trois ou quatre fois dans des soirées, à l’époque de Temps X. Elle faisait partie de nos fans.

F.D. : Avez-vous appelé Philippe Vandel pour rétablir la vérité ?

G.B. : Nous allons envoyer à Philippe Vandel un droit de réponse. Il nous a d’ailleurs gentiment appelés, en promettant d’insérer notre mise au point dans la grille des programmes de France Info.

F.D. : D’autres médias vous ont-ils contactés pour vérifier le bien-fondé de cette histoire ?

G.B. : Le vendredi 29 mai, à 13 heures, personne n’avait pris la peine de nous appeler. Sauf France Dimanche, dont nous sommes heureux de saluer le professionnalisme. Si les journalistes ne vérifient rien, Internet va devenir un espace dédié aux rumeurs les plus malsaines.

F.D. : Parlons de choses plus sérieuses : vous avez sorti un nouvel ouvrage, Trois minutes pour comprendre la grande théorie du Big Bang (Le Courrier du Livre). De quoi s’agit-il ?

G.B. : C’est un ouvrage qui fait œuvre de pédagogie afin que tout le monde comprenne ce qu’est le Big Bang.

Agnès Soral
Agnès Soral

“Mes propos ont été mal interprétés”

« Contrairement à la manière dont les médias ont interprété mes propos sur France Info, le mardi 26 mai 2015, je tiens à préciser que Grichka et Igor Bogdanov n’ont jamais fait partie, à aucun moment, ni d’aucune façon, d’une “secte sexuelle”. En réalité, s’ils étaient présents à cette fameuse réunion à laquelle je participais en 1980, c’était à la demande du dessinateur et écrivain bien connu Mœbius, dont ils réalisaient à l’époque un portrait pour Temps X, sur TF1. Ce dernier leur avait indiqué que l’objet de la réunion portait sur la vie extraterrestre, thème cher à ce maître du dessin de science-fiction. Les frères Bogdanov n’ont pas réalisé ce tournage et ne sont plus jamais revenus dans cette assemblée », précise Agnès Soral.

Jean-Baptiste Drouet

À découvrir