France Dimanche > Actualités > Ingrid Chauvin : Frappée par une maladie mortelle !

Actualités

Ingrid Chauvin : Frappée par une maladie mortelle !

Publié le 14 janvier 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Ingrid Chauvin

Les fans d'Ingrid Chauvin avaient hélas de bonnes raisons de s’inquiéter de son absencesur les réseaux sociaux.

Comme des millions de téléspectateurs, vous la retrouvez chaque soir au meilleur de sa forme sur votre petit écran à 19 h 20 tapantes. L’actrice de 46 ans triomphe en effet dans la peau de Chloé Delcourt, l’héroïne de Demain nous appartient, la série à succès de TF1. Et si vous suivez toujours avec une fidélité sans faille les aventures de son personnage, rares sont ceux qui, jusqu’à présent, étaient au courant du calvaire enduré au même moment, loin des caméras, par la malheureuse Ingrid Chauvin.

Certes, depuis le début du mois de décembre, certains de ses admirateurs avaient de bonnes raisons d’être frustrés, à cause des rendez-vous manqués avec leur idole, sans que cette dernière n’en soit le moins du monde responsable. La comédienne, auteure à ses heures, se faisait pourtant une joie de dédicacer à ses lecteurs le dernier-né de sa série Les contes d’Ingrid, Le Vilain Petit Canard. Hélas, la ravissante blonde, qui devait aller à la rencontre de son public à Épernay (Marne) et Saint-André-les-Vergers (Aube), n’a pas pu honorer ses engagements en raison de la grève suscitée par la réforme des retraites qui touche, plus que les autres secteurs, celui des transports. Mais la ravissante blonde avait alors promis que ce n’était que partie remise et qu’elle viendrait, sans faute, signer son ouvrage début 2020.


Les 343 000 fans qui la suivent au quotidien sur son compte Instagram pouvaient donc respirer. Cette double annulation, pour regrettable qu’elle soit, ne cachait rien de grave. Et des milliers d’entre eux, avaient posté des commentaires attendris le 20 décembre, après que l’actrice avait publié des images la première fête de l’école de son fils Tom, 3 ans. Dans cette vidéo, l’enfant, ravi, coiffé d’un bonnet de Père Noël, chantait avec ses camarades de classe, et sa mère avait laissé entendre que l’heure était désormais aux vacances, écrivant, en guise de légende à son post : « Direction la montagne. Serre-Chevalier. »

La petite famille qu’elle forme avec son mari, le réalisateur Thierry Peythieu, et leur fils avait donc quitté Sète, son nouveau port d’attache choisi pour sa proximité avec les lieux de tournage de la série de TF1, pour mettre le cap sur les pentes enneigées (si tout allait bien) de la station des Hautes-Alpes.

Les followers de l’actrice se faisaient donc déjà une joie de découvrir des clichés du trio faisant une pause sur une terrasse ensoleillée au bord des pistes ou encore brûlant les planches en faisant parler la poudreuse sur leurs skis. Enfin, surtout le père et la mère de Tom, le petit étant encore novice dans l’art de la glisse, mais sans doute impatient d’en apprendre les rudiments. Car à son âge, réussir son premier chasse-neige sous le regard attentif des moniteurs donne le sentiment d’avoir remporté l’or olympique.

Un jour passe, puis deux, puis trois, sans que la moindre photo ne vienne satisfaire la légitime curiosité des admirateurs d’Ingrid, dont l’inquiétude va crescendo. Non sans raison d’ailleurs : la comédienne n’est vraiment pas du genre à se couper de la sorte des réseaux sociaux. Assidue, elle alimente sans cesse son compte, heureuse de partager avec ceux qui l’aiment ses bons comme ses mauvais moments. Et bientôt, à l’inquiétude succède l’angoisse. Dans leur esprit, le doute s’estompe d’heure en heure : cette absence cache sûrement un événement grave. Et le pire dans l’affaire, c’est qu’ils ne se trompaient pas.

Lorsque leur vedette favorite est enfin réapparue sur les écrans des ordinateurs, son image avait en effet de quoi faire frémir ses fans les moins pessimistes. Les yeux clos, les traits tirés, la jeune femme a surtout le visage recouvert du menton jusqu’au nez par un masque chirurgical blanc. Ce détail ne présageait bien sûr rien de bon. Au-delà du très visible état d’épuisement dans lequel elle semblait se trouver, un seul motif pouvait expliquer qu’Ingrid se soit résolue à prendre une précaution aussi draconienne. Elle ne voulait surtout pas risquer de transmettre à ses proches le fléau qui la ronge depuis quelques jours. Une mesure hélas nécessaire, car Ingrid est atteinte par une maladie mortelle.

En France, elle aura été responsable de pas moins de 9 900 décès cet hiver, selon Le Moniteur des Pharmacies. Même les vaccins n’arrivent pas à endiguer ce carnage. Très contagieuse, elle se traduit par de fortes fièvres, une toux sévère et d’importantes courbatures. Même si la plupart des victimes sont des personnes âgées, pas question donc de prendre à la légère cette attaque subite qui a mis l’actrice sur le flanc, gâchant son réveillon, ainsi qu’elle s’en est expliquée le vendredi 27 décembre, toujours sur Instagram : « Vous vous inquiétiez de ne plus avoir de mes nouvelles ou de réponses à vos messages, a-t-elle expliqué. Je suis désolée. J’ai contracté le méchant virus de la grippe. Je reviendrai dès que j’aurai repris un peu de force. En attendant, je vous embrasse bien fort. »

À demi rassurés, ses fans lui ont apporté leur soutien. « Force et courage. Je t’envoie un sourire sur ton visage, pour que tu saches que nous sommes toujours là à penser à toi », lui a écrit l’un d’eux. Et du courage, il lui en faudra, en souhaitant qu’Ingrid ait pu se relever à temps pour commencer l’année de la plus heureuse des manières, avec son petit Tom dans ses bras.

André MORLAIX

À découvrir