France Dimanche > Actualités > Ingrid Chauvin : Le drame de sa soeur cachée !

Actualités

Ingrid Chauvin : Le drame de sa soeur cachée !

Publié le 25 juin 2020

.photos:bestimage

Dans son dernier ouvrage, l'héroïne de “Demain nous appartient” Ingrid Chauvin révèle le secret de son enfance…

Plus que quelques jours à attendre ! Après presque trois mois d'arrêt, la série à succès de TF1, Demain nous appartient, fait en effet son retour, lundi 15 juin, pour le plus grand bonheur de ses millions de fidèles. Un bonheur que partage l'interprète de Chloé Delcourt, heureuse de retrouver ce rôle et ses fans.


Ce n'est pourtant pas sans angoisse qu'Ingrid Chauvin a repris, il y a quelques semaines, le chemin des studios. Même si l'épidémie de Covid-19 semble enfin maîtrisée, même si la production applique à la lettre les nouvelles normes sanitaires en vigueur lors des tournages, le virus n'a pas totalement disparu. Or, Ingrid fait partie des sujets à risques depuis qu'elle a contracté, en décembre dernier, une mauvaise grippe qui a dégénéré en double pneumonie, dont elle est aujourd'hui guérie.

Alors oui, elle serait bien restée confinée quelques semaines de plus, comme elle vient de l'avouer à demi-mot à nos confrères de Télé-Loisirs : « Je ne devrais pas trop le dire, mais passer mes journées avec Tom fut un pur bonheur… » Auprès de ce petit garçon qui soufflera ses quatre bougies le 10 juin prochain, Ingrid et son mari, le producteur Thierry Peythieu, puisent chaque jour la force d'affronter le terrible drame qui a endeuillé leur vie, le 25 mars 2014 : la disparition brutale de leur fille, Jade, qui n'avait que cinq mois. Son corps minuscule repose depuis au cimetière du Père-Lachaise à Paris, mais dans le cœur de cette maman blessée, Jade continue de vivre et de grandir. Dans son dernier ouvrage, Rêves d'enfants, qui vient tout juste de paraître aux éditions Michel Lafon, Ingrid évoque longuement cette relation fusionnelle par-delà la mort. « Elle m'accompagne partout, quoi que je fasse. Je fais les choses de façon spontanée et toujours en lien avec elle. Le manque d'elle est cruel, mais je la sens, comme ce 17 octobre, date de son anniversaire, que je décris dans le livre. Ce jour-là, j'ai ressenti sa présence comme un apaisement », confie-t-elle encore à Télé-Loisirs.

Ces 235 pages qu'elle a achevé d'écrire durant le confinement, Ingrid les a dédiées à Jade, à son petit frère Tom, à Thierry, son grand amour, son pilier, et à ce troisième enfant qu'ils auraient tant aimé pouvoir accueillir, et auquel ils ont hélas dû renoncer, toutes leurs démarches d'adoption n'ayant pas abouti. Mais, la comédienne le sait, le sent, il est aujourd'hui temps pour elle de passer « de la douleur à la douceur ». Se livrer sans fard et tout entière dans cet ouvrage, mettre des mots sur ses souffrances et ses espoirs déçus, l'a sans doute aidée. Cette introspection, difficile mais salutaire, a également conduit l'héroïne de Dolmen à revenir sur sa propre enfance, marquée par un lourd secret de famille.

Sa mère n'a que 17 ans lorsqu'elle rencontre son père, un athlétique et séduisant maître-nageur de la piscine d'Argenteuil. Ce dernier est marié, mais le coup de foudre réciproque est si intense qu'il divorce quelques mois plus tard, pour épouser la ravissante jeune fille. Fruit de cet amour, Ingrid, qui doit son prénom à l'actrice Ingrid Bergman dont sa maman est fan, a 8 ans lorsque ses parents se séparent. Une épreuve d'autant plus difficile à supporter, qu'elle est enfant unique. Du moins, le croit-elle… Deux ans plus tard, en effet, par une gaffe de son grand-père, la future comédienne apprend qu'elle a une demi-sœur, Nathalie, de quatre ans son aînée, dont son père lui a caché l'existence ! Le choc est énorme pour la fillette qui doit garder le secret, alors qu'elle rêve de rencontrer cette grande sœur. « Toute ma vie, elle m'a hantée, mais je n'ai jamais voulu brusquer les choses entre nous », explique-t-elle encore.

Pendant 45 ans, elle vivra avec ce fantôme. Et puis, à la fin de l'année dernière, miracle des réseaux sociaux, Nathalie adresse à Ingrid un message via son compte Facebook : elle s'est inscrite pour une rencontre entre fans et comédiens de Demain nous appartient.

On imagine la hâte de celles qui ont, chacune de leur côté, attendu ce grand jour ! Pourtant, si cette première prise de contact s'est bien passée, les deux sœurs ne se sont pas revues. Ce qu'Ingrid regrettait d'ailleurs dans Télé Star : « Depuis, les choses sont restées en suspens et je ne veux pas forcer le destin. J'ai été très touchée par nos premiers contacts. Elle ressemble beaucoup à notre père et sa fille est de toute beauté. »

Certes, les circonstances – les grandes grèves de janvier, puis le confinement – ne leur ont guère permis de se déplacer. On peut aussi imaginer qu'il doit être difficile d'effacer en quelques minutes quarante-cinq années d'absence et de silence. Mais Ingrid, dans sa démarche de passer de la douleur à la douceur, garde bon espoir. « Peut-être ce livre permettra-t-il de nouveaux échanges. Elle sait que je suis là pour elle », confie-t-elle encore.

Nous souhaitons de tout cœur à ces deux sœurs, qui ont fait le plus dur, le premier pas, que demain leur appartienne…

Lili CHABLIS

À découvrir