France Dimanche > Actualités > Ingrid Chauvin : Les vraies raisons de sa séparation !

Actualités

Ingrid Chauvin : Les vraies raisons de sa séparation !

Publié le 27 novembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Après 10 ans de mariage avec le réalisateur Thierry Peythieu, la comédienne Ingrid Chauvin n’a eu d’autre choix que de demander le divorce…

Mercredi 11 novembre, alors que tout le monde pensait que le couple qu’elle formait avec le réalisateur Thierry Peythieu se portait le mieux possible, Ingrid Chauvin a fait une déclaration fracassante sur les réseaux sociaux : « Parfois nos vies ont besoin d’être complètement chamboulées, changées, réorganisées… Avec le père de mon fils, nos chemins se séparent. Je me dois de vous l’annoncer, sans pour autant vouloir communiquer davantage. Merci par avance de votre respect que je sais immense. Je vous embrasse. Ingrid » La comédienne accompagnait ce triste message d’une très belle photo datant de leur mariage, le 27 août 2011, prise à Lège-Cap-Ferret, où l’on peut voir le couple, de dos, s’en aller main dans la main… Une image forte, qui dit plus encore que les mots que sa si belle histoire d’amour est aujourd’hui terminée.


Une histoire qui avait commencé de la meilleure des façons par une immense passion. « Nous nous sommes rencontrés à une soirée organisée à TF1, avait-elle raconté à notre confrère TV Grandes Chaînes. C’était en février 2011, autour d’une galette des rois, au milieu de 200 invités. Nos regards se sont bêtement croisés. À cet instant, il m’a semblé, malgré le brouhaha, que nous étions seuls. ». En un éclair, Ingrid sait que sa vie va changer car, elle en est persuadée, Thierry est fait pour elle. Elle éprouve cette incroyable et rare sensation, qui est de déjà se connaître… Il n’aura fallu que quelques jours à ces deux êtres pour admettre qu’ils ne veulent plus jamais se quitter. « Quarante-huit heures et quelque 150 SMS plus tard », ils se retrouvaient, l’amour au cœur et des projets déjà plein la tête.

Parmi ceux-ci, le désir intense d’avoir des enfants. Un souhait qui se réalise le 17 octobre 2013 avec la naissance de leur petite Jade. Hélas, à cet immense bonheur va succéder le plus cruel des drames. Le 25 mars 2014, le bébé âgé de 5 mois meurt d’une malformation cardiaque. La vie des parents s’effondre… Personne ne peut imaginer ce qu’ont enduré Ingrid et son mari. La douleur d’avoir perdu cette enfant. Cette perte que rien n’est capable d’adoucir.

Dans cette situation, il n’est pas rare que, malgré tout l’amour qu’ils se portent, les parents s’éloignent, tant ils sont habités par leur souffrance. Une souffrance si intense, qu’elle dévore tout, y compris les sentiments les plus forts… Mais Ingrid et Thierry étaient parvenus à surmonter ce deuil. Quels ressorts intimes avaient-ils activés pour arriver à ne pas se quitter, face à cette épreuve ? La comédienne n’a certes jamais été dans le déni de la disparition de son bébé. « Le manque d’elle est cruel, mais je la sens, comme ce 17 octobre, date de son anniversaire, que je décris dans mon livre [Rêves d’enfants, paru en 2020 aux éditions Michel Lafon, ndlr]. Ce jour-là, j’ai ressenti sa présence comme un apaisement », avaitelle confié à Télé Star en juin dernier.

Comment ont donc fait ces parents meurtris ? Peut-être ne le savent-ils pas eux-mêmes. Ce qui est certain, c’est que vivre ensemble ce drame leur avait fait penser que leur couple résisterait à toutes les épreuves. Ingrid et Thierry en étaient sûrs : rien ni personne ne serait en mesure de les éloigner l’un de l’autre. L’arrivée de leur fils Tom, le 10 juin 2016, avait sans doute réaffirmé la solidité de leurs liens…

Mais c’est justement cette certitude qui aura eu raison de leur amour. Car à force de penser que rien ne pourrait jamais entamer leur relation, il semble qu’une certaine routine se soit peu à peu installée dans leur couple. Vous vous souvenez peut-être de cette magnifique chanson de Maxime Le Forestier, La Rouille, qui raconte comment celle-ci vient recouvrir peu à peu les sentiments qui avaient « une santé de fer ». C’est cela qui serait arrivé à Ingrid et Thierry, « La rouille s’était déposée / Sur nous et sur nos mots d’amour », comme le dit la chanson. Et ce qu’il y a de terrible avec l’oxydation de l’amour, c’est qu’elle se fait de façon imperceptible.

C’est ainsi qu’il y a quelques mois, à l’occasion du Festival de la fiction TV de La Rochelle, Ingrid nous avait confié à quel point elle se sentait heureuse de vivre et de travailler à Sète avec celui qu’elle pensait être l’homme de sa vie : « C’est un bonheur quotidien, nous expliquait-elle. Je suis encore parfois émue de voir que l’on constitue une famille aussi heureuse et épanouie. C’est la plus belle chose qui pouvait m’arriver. Sans compter qu’on a cette chance, en travaillant ensemble, de ne pas être séparés. C’est un rêve que je n’osais même pas imaginer. »

Aujourd’hui, ce rêve a pris fin. Mais, pour l’heure, l’actrice forte, volontaire, optimiste a décidé de vivre sa vie en solitaire, avec son fils. Elle sait qu’il vaut mieux être seule que mal accompagnée. Et que si demain est un autre jour, ce demain lui appartient bel et bien…

Laurence PARIS

À découvrir