France Dimanche > Actualités > Ingrid Chauvin : “Mon nouveau bonheur !”

Actualités

Ingrid Chauvin : “Mon nouveau bonheur !”

Publié le 8 juillet 2015

Un peu plus d’un an après le décès de sa petite Jade, la comédienne Ingrid Chauvin est plus que jamais prête à� embrasser� la vie.

Sa voix est toujours aussi douce. Malgré sa douleur, Ingrid Chauvin est restée la même. Souriante, volontaire et toujours debout ! Fragilisée, bouleversée, effondrée même parfois, elle a su trouver les ressources nécessaires pour ne pas se laisser submerger par le chagrin. Son mari, Thierry Peythieu, n’y est pas pour rien.

Ensemble, pareils à des rocs, ils sont parvenus à reconquérir les plateaux de télévision et à reprendre goût à la vie… Et même si leur blessure ne se refermera jamais complètement, ces amoureux restent unis comme au premier jour.

Ingrid Chauvin théâtreFrance Dimanche (F.D.) : Que faites-vous en ce moment ?

Ingrid Chauvin (I.C.) : Je prépare ma rentrée au théâtre ! Je viens de démarrer les répétitions d’une très belle comédie romantique intitulée Avanti ! qui se jouera au théâtre des Bouffes Parisiens à partir du 17 septembre prochain. C’est l’histoire de deux personnes qui vont vivre une très belle histoire d’amour. Je donnerai la réplique à Francis Huster, et c’est un superbe cadeau de pouvoir partager l’affiche avec lui… C’est quelqu’un d’absolument charmant. Et outre l’immense acteur que tout le monde connaît, il s’agit d’un homme d’une extrême générosité et d’une bienveillance absolue.

F.D. : Mais rassurez-nous… Thierry est toujours l’homme de votre vie ?

I.C. : [rires] Oui, ne vous inquiétez pas, j’aime toujours mon mari ! Je rêve d’ailleurs de travailler de nouveau avec lui. Nous avions déjà eu la chance de pouvoir le faire sur le tournage du téléfilm Meurtres au mont Ventoux, diffusé en mai dernier sur France 3, dont les audiences ont battu des records historiques ! Du coup, on espère vraiment avoir rapidement l’occasion de renouveler cette expérience et de vivre de nouvelles aventures ensemble.

F.D. : Où en êtes-vous réellement tous les deux depuis la disparition de Jade ?

I.C. : On vivra tous les jours jusqu’à la fin de notre vie avec le souvenir de notre fille. Il ne se passe pas une journée sans que l’on y pense. Elle fait partie de nous. Mais la difficulté est de parvenir à vivre avec cette douleur et avec ce manque. Malheureusement ce ne sera plus jamais comme avant et il faut se reconstruire malgré cette plaie béante. Nous faisons partie de ces couples qui s’aiment énormément. Nous avons toujours au plus profond de nous le désir de nous en sortir ensemble. Et nous avançons main dans la main.

F.D. : Et votre projet d’adoption ?

I.C. : C’est toujours en cours, mais comme des centaines, voire même des milliers de candidats, nous sommes dans l’attente d’un coup de téléphone qui marquera le début d’un nouveau bonheur. Y penser nous aide à tenir, espérer et croire que de jolies choses peuvent encore arriver… En ce moment, je pense à Noël. J’espère qu’au mois de décembre prochain, le téléphone sonnera ! Mais les conditions d’adoption sont tellement complexes et les délais tellement longs que ce n’est pas gagné. D’autant que même si nous essayons toujours d’avoir un bébé par les voies naturelles, notre traumatisme est tel que ça risque d’être compliqué. En tout cas, mon cœur et mes bras sont grands ouverts pour accueillir un enfant…

Ingrid Chauvin livreF.D. : L’écriture de votre livre À cœur ouvert, sorti chez Plon, semble avoir été salvatrice…

I.C. : Cela m’a fait un bien fou ! Je rencontre d’ailleurs beaucoup de gens qui ont vécu des drames similaires au mien et je leur conseille toujours la même chose : écrivez ! Ça permet de sortir tout ce qu’on a au fond de son cœur. Et même si on n’est pas publié, ce n’est pas bien grave. Ce qui compte, c’est d’évacuer la douleur…

F.D. : Pour en revenir à votre actualité, n’aimeriez-vous pas retrouver une série ou une saga comme Dolmen ?

I.C. : Si, énormément ! En parallèle, je voudrais continuer à jouer au théâtre, cela me ferait beaucoup de bien. Mais j’aime beaucoup ces rendez-vous. Le fait d’entrer régulièrement chez les gens, c’est quelque chose qui me plaît vraiment ! J’espère que j’aurais très bientôt l’occasion de le refaire…

F.D. : Pour conclure, racontez-nous ce que vous avez prévu pour cet été…

I.C. : Nous allons partir avec Thierry, comme on aime le faire. C’est l’occasion d’effectuer un petit tour de France pour aller voir nos familles respectives. Notre périple ira du Cap-Ferret à Serre-Chevalier, en passant par Cannes et la Bretagne !

Florian Anselme

À découvrir