France Dimanche > Actualités > Ingrid Chauvin : Un nouveau bébé !

Actualités

Ingrid Chauvin : Un nouveau bébé !

Publié le 20 novembre 2014

Huit mois après la mort tragique de sa petite Jade, à 5 mois, l’actrice Ingrid Chauvin est en passe de redevenir mère.

Le 25 mars dernier, Ingrid Chauvin vivait le cauchemar que redoutent toutes les jeunes mamans. Victime d’une mort subite, sa petite Jade rendait son dernier souffle à seulement 5 mois. Loin de se laisser abattre, même si elle avoue avoir dû faire face à l’épreuve « la plus terrifiante » de sa vie, l’actrice reprend peu à peu goût à la vie. Et après avoir retrouvé les plateaux de télévision, elle pourrait se remettre à pouponner très bientôt…


France Dimanche (F.D.) :
Après le drame que vous avez vécu, comment êtes-vous parvenue à vous reconstruire ?

Ingrid Chauvin (I.C.) : C’est un combat quotidien. La douleur est toujours aussi vive… Mais actuellement je suis prise dans un vrai tourbillon de travail et cela m’occupe l’esprit ! J’ai eu beaucoup de mal à m’y remettre, et j’ai dû faire un choix. À un moment donné, soit on s’enroule dans une couette et on pleure toute la journée, soit on essaye d’avancer. Le travail m’oblige à le faire alors je m’y noie. Pas pour fuir la réalité mais pour tenir.

F.D. : On imagine que votre deuil est loin d’être terminé…

I.C. : (Elle coupe) Jade est encore avec moi. J’aime à penser que, là où elle est, elle peut voir ses parents forts et heureux. Il ne se passe pas 5 minutes sans qu’elle soit présente dans mon cœur. Je continue de lui parler tous les jours et cela me donne de la force. Si je veux m’en sortir, c’est aussi pour elle. Car même si ma fille n’est plus là, je me sens encore maman !

F.D. : Avec Thierry, votre époux, envisagez-vous de devenir parents à nouveau ?

I.C. : Bien sûr ! On a toujours dit à Jade qu’elle serait la grande sœur d’une tribu. Et je peux vous annoncer que nous avons l’espoir et l’envie d’adopter notre prochain enfant. C’est une chose que nous avions prévue avant même la disparition de Jade. Quand j’étais enceinte, on en parlait déjà… J’y songe depuis mes 30 ans.

F.D. : Et où en êtes-vous ?

I.C. : Thierry et moi avons déjà obtenu notre agrément, la validation de notre demande par une commission, après avoir rencontré des psychologues et des assistantes sociales afin de déterminer quels parents nous pourrions être et le profil de l’enfant que nous allons accueillir. C’est une bonne nouvelle, mais le parcours peut être encore long. J’adorerais dire que c’est pour bientôt mais ça peut arriver demain comme dans cinq ans ! En tout cas je n’ai pas de préférence pour un garçon ou une fille. Le destin décidera… Mais à l’instar d’une grossesse, à partir du moment où c’est un enfant que l’on a autant désiré, nos liens avec lui seront identiques.

Ingrid + ThierryF.D. : Avez-vous abandonné l’idée d’avoir un enfant par voies naturelles ?

I.C. : Non, l’envie est encore là, mais après un tel traumatisme, je ne suis pas sûre que Dame Nature nous le permette. Je n’ai plus 30 ans. Et puis j’ai l’impression d’avoir accouché il y a encore si peu de temps que ma petite Jade est encore en moi… Mais si ça devait arriver, je vous avoue qu’avoir des jumeaux serait plus facile pour moi que de porter un enfant unique. Psychologiquement, ça me permettrait de ne pas faire de comparaison avec ma fille.

F.D. : Vous dites être actuellement dans un « tourbillon de travail », pouvez-vous nous préciser votre programme ?

I.C. : J’ai commencé cet été l’écriture d’un livre. (Très émue) J’y témoigne de cet amour inconditionnel que je porte à ma fille… Après le drame, je me suis rendu compte que j’avais envie de partager ma vision, ma douleur, l’horreur que j’ai vécue mais aussi mon combat pour réussir à rester en vie. Pour mes futurs enfants, ce livre présente l’histoire de leur grande sœur. Les écrits restent toute une vie, donc j’y tenais… Mais au départ, je suis restée pendant un mois et demi devant une page blanche ! J’étais tellement prise par la douleur que je ne parvenais pas à trouver de mots suffisamment forts pour exprimer ce que je ressentais. Car si Jade est la plus belle chose qui nous soit arrivée à Thierry et moi, c’est aussi la douleur la plus terrifiante que notre couple ait dû surmonter. Mais ce n’est pas un livre noir. Il est aussi empreint d’amour et d’espoir. Il sortira au mois de mars, aux éditions Plon.

F.D. : Et concernant votre métier de comédienne…

I.C. : Pour commencer, début décembre, il y aura la diffusion du téléfilm Rumeurs, sur France 3, que j’ai tourné en mai. C’est un rôle très différent de tout ce que j’ai fait jusqu’à présent. J’y incarne un professeur victime d’un racontar selon laquelle elle entretiendrait une relation ambiguë avec l’une de ses élèves ! Et j’ai aussi un scoop à vous donner : à partir de ce lundi 24 novembre et jusqu’à Noël, toujours pour France Télévisions, je serai en tournage, avec mon mari à la réalisation ! J’en suis tellement heureuse ! Il s’agit d’un épisode de la série de téléfilms Meurtres à… Le concept est original… Sinon, à partir du 10 janvier, je jouerai dans Hibernatus au théâtre de la Michaudière, à Paris, avec Jean-Luc Reichmann et Anouchka Delon. Ce métier que j’aime tant me permet de rester debout. Alors même si il y aura des jours qui seront plus difficiles que d’autres, je m’accroche !

Florian Anselme

À découvrir