France Dimanche > Actualités > Iris Mittenaere : De Lille à New York,
 elle vit un rêve !

Actualités

Iris Mittenaere : De Lille à New York,
 elle vit un rêve !

Publié le 10 février 2017

À 24 ans, Iris Mittenaere, cette native du Nord, a décroché le titre tant convoité
 de Miss Univers.

C’est une enfant du paradis. Comme Arletty dans le célèbre film de Marcel Carné, elle porte le nom d’une fleur. Ce n’est pas Garance, mais Iris. Iris Mittenaere. Une longue et belle plante qui fait la beauté des jardins. Et en matière de beauté, la jeune fille s’y connaît.

Dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 janvier, à 24 ans, elle a été sacrée Miss Univers ! Un événement rarissime, puisqu’il faut remonter soixante-quatre ans en arrière pour trouver une Française ayant remporté ce titre (lire encadré).

->Voir aussi - Miss Univers 2016 : Les Miss France félicitent Iris Mittenaere

Et c’est sans retouche qu’Iris s’est présentée ! « C’est important d’arriver sans chirurgie pour prouver qu’on n’a pas besoin d’en faire, a expliqué Iris à Télé-Loisirs. C’est dommage de gâcher autant de beauté. Les jeunes filles sont déjà tellement jolies au départ, et on essaie de les rendre parfaites alors que la perfection et la beauté sont subjectives. »

La seule « opération » que s’est permise Iris pour triompher, c’est de porter une sublime robe très glamour de danseuse du Moulin rouge ! Une lumineuse idée de Sylvie Tellier, patronne des Miss France. Mais n’allez pas croire que sous prétexte qu’elle a un physique de rêve, la jeune femme n’est pas armée intellectuellement ! Elle est en cinquième année de chirurgie dentaire et est bien décidée à poursuivre ses études – il lui reste encore deux ans. Elle sera ainsi en position de force pour décider de son avenir.

->Voir aussi - Miss Univers 2016 : Tous derrière notre Miss France Iris Mittenaere

Malgré tous ses atouts, Iris a été très surprise de l’emporter : « Je n’y croyais pas du tout, je pensais que, comme chaque année, ça allait être une fille d’Amérique latine », a-t-elle confié à Marc-Olivier Fogiel, sur RTL, au lendemain de sa victoire. Il faut dire que rien ne la destinait à participer à ce genre de concours.

Iris est née à Lille. Ses parents, très tôt divorcés, sont tous deux dans l’enseignement. Sa mère est professeur des écoles, son père d’histoire et de géographie. Quand elle a ceint l’écharpe de Miss Flandres, en 2015, elle a expliqué au Parisien que c’était un concours, mais de circonstances, qui l’avait poussée à s’inscrire : « La compétition se tenait à Bailleul, juste à côté de chez moi, ils manquaient de candidates, on me l’a proposé, j’ai accepté. Je me suis dit “C’est le destin…” Finalement, je ne regrette pas. »

Étonnée mais heureuse, Iris continue sur sa lancée et se présente à l’élection de Miss Nord-Pas-de-Calais. Le 26 septembre 2015, elle remporte une nouvelle fois le concours. Dès lors, sa route est toute tracée : même si elle tient absolument à continuer ses études, elle décide de participer à l’élection de Miss France… qu’elle gagne, avec panache. C’est alors que le public découvre cette jeune femme qui aime « par-dessus tout le cinéma, la couture, le Pilates et le fitness », avec une personnalité « naturelle, spontanée et déterminée », comme on peut le lire sur sa fiche de présentation des Miss France.

Mais, contrairement à d’autres candidates qui s’inventent à la va-vite une passion pour telle ou telle cause humanitaire afin de se faire bien voir, Iris, elle, mène de véritables combats. À commencer par celui qui lui tient le plus à cœur : la scolarisation des jeunes filles. Elle s’est ainsi mobilisée pour l’association Bienvenue, qui soutient l’orphelinat d’Ambatolampy, à Madagascar, et est l’ambassadrice de l’association Les bonnes fées, qui vient en aide aux personnes les plus démunies.

Tout aussi réelle est sa volonté de soigner, comme elle l’a expliquée à TV Mag : « J’ai eu des problèmes dentaires vers 6 ans, et mon dentiste m’avait expliqué ce qu’il allait me faire. Il m’a transmis sa passion ! » Du coup, durant son année de Miss France, elle a mis en place une campagne de prévention bucco-dentaire auprès des enfants. C’est en compagnie de sa maman, Laurence, qu’Iris a rejoint Manille, aux Philippines, où se déroulait le concours.

Une mère à la fois ravie et angoissée, qui a confié au Parisien : « Mon espoir, c’était qu’Iris se classe dans le top 13, mais je ne m’étais pas imaginé qu’elle remporterait la couronne. Je ne réalise pas vraiment. Il va falloir que je digère. C’est un peu compliqué. »

D’autant que l’existence de sa fille va changer. Car, comme l’exige le protocole, la nouvelle Miss Univers va déménager à New York, où un appartement de fonction l’attend sur la Cinquième Avenue ! Et même si sa vie ressemble à un rêve éveillé, la ravissante Miss n’a pas caché qu’elle redoutait de prendre trop de distance avec les siens.

Surtout avec sa mamie ! « Je n’ai pas encore eu ma grand-mère au téléphone, j’espère qu’elle ne m’en veut pas trop, a-
t-elle encore confié à Marc-Olivier Fogiel, quelques heures après sa victoire. Mamé, si tu m’écoutes, tout va bien se passer ! Je te promets que je viendrai te voir, et je t’aime ma petite Mamé, il ne faut pas t’en faire ! » Non, Mamé ne doit pas trop s’inquiéter. Car ce qui attend la belle jeune femme est formidable. Avec une tête aussi jolie que bien faite, Iris ira au bout de ses rêves.

[box type="info" style="rounded"]Première Miss Univers française

CHRISTIANE MARTEL : de l’Univers au Mexique

En 1953, à 17 ans, Christiane Martel a été la première Française à remporter le titre de Miss Univers, créé l’année précédente. Détail amusant, c’est en tant que remplaçante de la détentrice officielle du titre de Miss France qu’elle avait concouru.
Originaire de Meurthe-et-Moselle, elle avait aussi conquis l’Amérique, comme la belle Iris, où sa plastique avantageuse lui a ouvert la porte des studios de cinéma. Avec plusieurs films à son actif, elle a notamment donné la réplique à de prestigieux partenaires, tels qu’Ugo Tognazzi et Tony Curtis.
Elle a épousé, en secondes noces, le fils d’un ancien président du Mexique.[/box]

Laurence Paris

À découvrir