France Dimanche > Actualités > Isabelle Aubret : Brisée par la mort de l'homme de sa vie !

Actualités

Isabelle Aubret : Brisée par la mort de l'homme de sa vie !

Publié le 29 août 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Alors qu'elle vient de fêter ses 82 ans, la chanteuse Isabelle Aubret pleure celui avec lequel elle partageait tout depuis trente ans…

Le 27 juillet dernier, l'une des plus fameuses voix de la chanson française a fêté ses 82 ans. Mais depuis, celle qui restera à jamais la grande interprète, avec son ami Jean Ferrat, des poèmes d'Aragon, ne peut s'empêcher d'avoir le vague à l'âme. Car malgré sa longue carrière et ses fabuleux succès, la chanteuse se retrouve plus seule que jamais après une existence cabossée faite de hauts et de bas.


Sa vie, marquée par deux graves accidents alors qu'elle était en pleine gloire, n'a guère été facile. Au début des années 1960, Isabelle Aubret se produit de cabaret en cabaret, jusqu'en 1962 où elle remporte le grand prix de l'Eurovision avec Un premier amour. Mais le conte de fées s'écroule soudain. Dans la nuit du 28 au 29 avril 1963, elle est victime d'un effroyable accident de la route. Elle frôle la mort et reste deux jours dans le coma. Cette tragédie la prive du premier rôle dans le film Les Parapluies de Cherbourg car Jacques Demy, le réalisateur, avait pensé à elle bien avant Catherine Deneuve. « Dix-huit fractures, défigurée par le rétroviseur, à 23 ans, c'est dur », avouait-elle des années plus tard. Mais surtout, à la suite de cet accident, la chanteuse n'a jamais pu avoir d'enfant. Un drame qui, aujourd'hui encore, la plonge dans un immense désarroi.

Et ce n'est pas fini… En 1982, lors du gala de l'Union des artistes, elle décide d'exécuter un numéro de trapèze volant. Malheureusement, face à l'assistance pétrifiée, elle chute et se brise les jambes. S'en suivront deux ans de rééducation au cours desquelles Isabelle remontera la pente petit à petit, à force de courage et de volonté. Pendant toutes ces années maudites, Thérèse Coquerelle, de son vrai nom, née à Lille, cinquième d'une famille modeste de onze enfants – papa est contremaître à l'usine, maman femme au foyer –, s'est accrochée à ce don que le ciel lui avait donné : cette voix d'or, unique et envoûtante. Quand la miraculée retrouve son public, alors que tout le monde la voit finir en fauteuil roulant, elle peine à y croire tant le chemin fut difficile.

Entourée de ses fidèles musiciens, il n'y avait que sur scène qu'elle se sentait protégée de tout. Sans enfant, sa seule famille, c'était eux ! Parmi ces hommes bienveillants qui la couvaient du regard lors de ses récitals, il y en avait un qui comptait plus que tous les autres. Brun et charismatique, Sylvano Santorio était un guitariste extrêmement talentueux qui avait travaillé avec les plus grands noms de la variété, tel Jean-Jacques Debout. Mais il y a quelques jours, l'artiste s'en est allé, à l'âge de 86 ans, abandonnant la chanteuse à son triste sort.

Depuis plus de trente ans, ils partageaient tout. Sur scène, leur complicité et les sentiments très forts qui les liaient étaient palpables. En 2011, au Palais des Sports, pour fêter les quarante ans de carrière d'Isabelle, ou à l'Olympia, il y a quatre ans, lors de ses ultimes adieux, il était là pour la soutenir de tout son cœur. Pendant les séances d'enregistrement de chacun de ses albums, Sylvano était présent pour la conseiller en tant qu'arrangeur au flair imparable. À ses côtés, la chanteuse se sentait vibrer de toute son âme…

Et voilà, qu'en plein cœur de l'été, Sylvano a rejoint les anges. Pour la douce Isabelle, le choc est immense. Désormais seule au monde, elle est dévastée par le chagrin. Ce 30 juillet, lors de la cérémonie d'adieu au crématorium du Père-Lachaise, à Paris, l'émotion était à son comble pour soutenir le musicien dans son dernier voyage. Lui aussi, comme Isabelle, n'a vécu que pour la musique. En 1965, alors qu'il accompagnait sur scène Richard Anthony, il avait fondé un groupe, Le clan de Silvano, avec une bande de copains. Sous contrat avec Columbia, ils avaient eu leur petit succès avec un 45 tours pour lequel Sylvano avait composé quatre titres, Liverpool, Puisque le soleil, I Don't Know What To Do et Richie. Pour lui témoigner toute son amitié et son soutien, Richard Anthony avait rédigé un petit texte au dos de la pochette du disque… Ensuite, Sylvano collabora avec bien d'autres artistes et composa également quelques musiques de film ce qui lui valut, dans le métier, une renommée indiscutable.

Privée de l'homme de sa vie, Isabelle va devoir apprendre à poursuivre sa route sans plus personne pour la guider. Mais nul doute que cette force de la nature saura se relever de cette nouvelle épreuve pour repartir encore plus forte, comme elle a déjà su si bien le faire par le passé…

Valérie EDMOND

À découvrir