France Dimanche > Actualités > Isabelle Franquin : Gaston Lagaffe au cœur d’un scandale !

Actualités

Isabelle Franquin : Gaston Lagaffe au cœur d’un scandale !

Publié le 4 mai 2018

Isabelle Franquin, la fille du créateur du célèbre personnage de BD, 
n’a pas du tout apprécié l’adaptation cinématographique de Pierre-François Martin-Laval…

«Je n’avais pas le pouvoir d’empêcher ce film, même si les acteurs sont mal dirigés, le scénario débile et le rythme des gags catastrophique. »

Isabelle Franquin, la fille du créateur de Gaston Lagaffe, considère le film réalisé à partir de la bande dessinée de son père, André Franquin, comme totalement raté.

Comme elle ne détient qu’un droit moral sur l’œuvre, elle ne pouvait pas interdire la comédie coécrite et réalisée par Pierre-François Martin-Laval, surnommé PEF.


Mais quand elle a eu la possibilité de lire le scénario, son sang n’a fait qu’un tour : « Sa première version était inqualifiable, pleine d’aberrations : Gaston y abandonnait son chat et sa mouette. Ou chauffait la start-up où il travaille en introduisant un tuyau d’arrosage dans le derrière d’une vache. Là, j’ai dit niet ! » a expliqué Isabelle, très en colère, au journal belge L’avenir.

Exaspérée

Assez violente dans ses propos, elle ne mâche pas ses mots pour clamer son désaccord.

Non, dans ce film sorti le 4 avril, elle ne retrouve pas le héros flegmatique créé par l’auteur franco-belge, disparu en 1997, à l’âge de 73 ans : « Ça fait mal, très mal même, car j’assiste impuissante au désastre, en espérant de tout cœur que le public saura distinguer le bon grain de l’ivraie, si je puis dire. »

Exaspérée, elle va jusqu’à soupçonner PEF de n’avoir jamais lu un seul album de Gaston Lagaffe.

Pourtant, l’ex-Robins des bois jure que, depuis sa plus tendre enfance, il admire ce personnage gaffeur et rieur. Sans doute parce qu’ils partagent ce côté lunaire et imprévisible.

Cet antihéros, très maladroit, au fond, c’est Pierre-François !

La réplique culte du paresseux au pull vert pourrait sortir de la bouche de PEF et marquer son étonnement face à la réaction d’Isabelle Franquin.

« Ce film a été réalisé de concert avec les éditions Dupuis, et tout s’est bien passé au cours de l’écriture puis du tournage. Même si je n’ai pas fait ce film uniquement pour les fans, j’ai été heureux de voir qu’ils y retrouvaient l’esprit de Franquin », s’est-il défendu dans Le Parisien, le jour de la sortie en salles.

Si cette polémique peut paraître déplaisante, Didier Pasamonik, directeur de la rédaction du site ActuaBD.com, estime, lui, toujours dans Le Parisien, que « le scénario est complètement fidèle », et qu’il a apprécié le rythme et les « acteurs brillants », surtout Gaston, et qu’« il faut sortir Franquin de son mausolée ».

Un avis que sa gardienne, Isabelle Franquin, semble bien loin de partager !

Nina COLLOMBE

À découvrir