France Dimanche > Actualités > Isabelle Morini-Bosc : Son mari gravement malade…

Actualités

Isabelle Morini-Bosc : Son mari gravement malade…

Publié le 20 mai 2022

.photos:cedric-perrin-/-bestimage

On savait l’époux de la chroniqueuse de « Touche pas à mon poste » déjà malade et il semblerait que les choses ne se soient pas améliorées… Isabelle Morini-Bosc a donné des nouvelles d’Alain dont le pronostic vital a été engagé.

Isabelle Morini-Bosc s’était déjà exprimée sur les problèmes de santé rencontrés par Alain, son époux. Elle en avait parlé en février dernier à Jordan de Luxe pour Télé-Loisirs. « Il a une pathologie, mais sinon il va bien. On s'en occupe ensemble, et on rit toujours ensemble. Ce n'est pas bénin, mais on gère ça ensemble », confiait-elle.


On voit de moins en moins la chroniqueuse de RTL sur le plateau de Cyril Hanouna et la raison derrière cette absence n’est pas très gaie. Elle expliquait récemment dans les colonnes de Closer : « Je ne suis pas du tout fâchée avec Cyril, bien au contraire. Sans aucune prétention, je pense être celle qui le connaît le mieux dans l’équipe ». D'ailleurs, elle avait déjà déclaré sa flamme à TPMP il y a quelques mois. « Je l'aime profondément cette émission. (…) Si demain [Cyril Hanouna] décide que je n'ai plus ma place, je l'accepterai parfaitement. Mais ça me ferait de la peine, profondément… ».

 Isabelle expliquait que sa récente absence n'était en rien due à une potentielle éviction, au contraire. Elle est due au fait qu’Alain, son mari, a récemment « subi plusieurs opérations avec un pronostic vital engagé ». Elle ajoutait : « J'ai préféré me mettre en retrait pour m'occuper de lui. Cyril a bien compris ma situation ».Marié à Alain depuis 1978, Isabelle est aux petits soins.

C'est toujours à Jordan de Luxe, en février dernier, qu'elle déclarait ne pas souhaiter dévoiler la maladie de son mari « parce que tout le monde ne le sait pas dans la famille ». Elle confiait, cela dit, que c’est une « pathologie assez répandue » et qu’Alain « est très bien soigné ». « Il y a un hôpital à Lyon qui s'occupe très très bien de ça. Et moi, je me sens l'âme d'une infirmière parce que maintenant je le masse le soir, et je me dis : 'Ah, je fais quelque chose pour mon mari, enfin’ », concluait Isabelle.  

Kahina Boudjidj

À découvrir