France Dimanche > Actualités > Claude François : J’irai dormir chez Cloclo !

Actualités

Claude François : J’irai dormir chez Cloclo !

Publié le 1 avril 2018

D’ici la fin 2019, une partie du moulin de Claude François 
deviendra un hôtel.

La star a vécu les quatorze dernières années de sa vie, de 1964 à 1978, dans cette résidence qu’il surnommait « la ferme du bonheur », devenue depuis un lieu de pèlerinage pour ses fans. Elle est divisée entre la « Maison américaine », où logeait l’artiste, un musée, où sont exposés de nombreux objets personnels lui ayant appartenu, et la partie « Moulin », où vivaient ses deux fils Claude junior et Marc, sa sœur Josette et sa mère Chouffa (disparue en 1992).

C’est ce dernier corps de bâtiment de la vaste propriété qui va bientôt, après rénovation, devenir un hôtel, à l’initiative de la famille Lescure, qui a racheté l’endroit en 1998, comme le révèle le quotidien belge La Capitale.


A l’époque, c’était une véritable ruine, à en croire Marie-Claude et Pascal, nouveaux maîtres de lieux : « Après la mort de Claude François, l’homme d’affaires Alain-Dominique Perrin, son exécuteur testamentaire, a revendu le moulin à une banque pour effacer ses dettes, se souviennent-ils. Celle-ci a voulu la diviser en plusieurs lots et la sous-louer. Mais ça n’a pas marché… »

Résultat, cette famille de boulangers a racheté un bâtiment vétuste et a entrepris d’importants travaux. Leurs efforts ne seront pas vains, puisque cette vaste demeure, entourée d’un parc au milieu duquel coule une rivière, a retrouvé tout son charme originel et accueille depuis des années les admirateurs du créateur de Comme d’habitude.

Mais si ces derniers pouvaient jusqu’à présent repartir les bras chargés de souvenirs signés Claude François, ils vont bientôt pouvoir assouvir l’un de leurs plus grands fantasmes : dormir chez Cloclo !

Après avoir admiré les costumes de scène et le piano sur lequel leur idole travaillait ses plus grands tubes, avec son vieux complice Jacques Revaux, ils pourront réserver l’une des 17 chambres du futur établissement, dont l’ouverture est prévue pour fin 2019 début 2020.

« Toutes auront une vue sur le jardin à l’anglaise, explique Julien Lescure dans La Capitale. Et nous ouvrirons de nouvelles pièces. La bibliothèque, la salle de cinéma, la salle de jeux, la cave à cigares sont en cours de rénovation. Certaines sont d’ailleurs déjà achevées. C’est notamment le cas de la salle de cinéma. Je remercie d’ailleurs Isabelle Forêt [mère de Claude Junior et Marc, ndlr], qui nous a donné des projecteurs permettant de diffuser des films en 28 et 35 mm. »

Intimité

Les clients auront non seulement le privilège de partager la vue et peut-être les rêves de Claude François, mais aussi de profiter des nombreuses installations de cette luxueuse retraite campagnarde : une grande piscine, un sauna, un court de tennis.

Le tout pour des tarifs allant de 60 euros à 300 euros. Et à en juger par la foule qui se pressait pour commémorer les 40 ans de la disparition de la star, ce n’est pas le prix qui fera peur à ses fans.

Si vous souhaitez partager l’intimité de votre idole, vous aurez sans doute intérêt à vous y prendre tôt pour réserver.

Claude LEBLANC

À découvrir