France Dimanche > Actualités > Jacqueline Seguin : Super Mamie de Charente-Maritime

Actualités

Jacqueline Seguin : Super Mamie de Charente-Maritime

Publié le 13 mars 2016

Cette Super Mamie est une danseuse émérite est aussi une femme de cœur. Jacqueline Seguin : C’est la reine du tango !

Lisette Boutin, la grande gagnante en 2015, faisait partie du jury qui a départagé les six candidates en lice. C’est Jacqueline Seguin, 77 ans, de Pont-l’Abbé-d’Arnoult, qui a reçu l’écharpe 2016 des mains de Fabienne Ollier, présidente fondatrice du concours.

Jacqueline a trois enfants : une fille, Marie-Annick, 56 ans, et deux garçons, Thierry, 55 ans, et Bruno 52 ans, huit petits-enfants et quatre arrière-petits-enfants. « Notre bourg est situé dans la vallée maraîchère entre Rochefort et Saintes. C’est là que je suis née, et j’y habite encore aujourd’hui, après avoir travaillé à la ferme jusqu’à la retraite, avec Maurice, mon mari maraîcher. Mais, entre-temps, j’ai pas mal bougé, » nous a-t-elle dit.

C’est le plus jeune de ses enfants, Bruno, qui a fait le portrait de cette Super Mamie dont la devise est : « Donner, c’est recevoir. » Toute sa vie, cette belle âme dynamique a mis en application ce principe, même si le destin ne lui a pas fait de cadeaux.

->Voir aussi - Noëlle, Super Mamie 2012 : Une vraie petite reine !

Dragon

En 1942, Jacqueline, alors âgée de 4 ans, et sa sœur, d’un an son aînée, sont abandonnées par leur mère. Confiées aux sœurs de l’institution Saint-Louis jusqu’au retour de captivité de leur père en 1945, elles tenteront à plusieurs reprises de s’en échapper : « Nous avons maintes fois fugué pour rejoindre notre mère, nous a-t-elle raconté. Nous l’avons retrouvée à Rochefort, mais la justice nous avait placées chez notre père, remarié avec un vrai dragon. Le couple a eu sept enfants, et il fallait nous battre pour manger. J’ai épousé mon mari à 19 ans. Quand j’ai eu des enfants, je leur ai donné tout l’amour qui m’avait tant manqué. Mon rêve, devenir professeur, je l’ai réalisé plus tard. »

Elle a fait du porte-à-porte pour vendre des légumes pendant dix ans, jusqu’à ce qu’un grave accident l’immobilise. Jacqueline a été conseillère municipale, puis adjointe au maire chargée du fleurissement et du tourisme pendant vingt-cinq ans. Elle a fondé un atelier d’anglais, langue apprise sur le tard, à 50 ans, grâce à des séjours outre-Manche. « Je me repose en écoutant de la musique et en faisant du patchwork. Le dimanche, avec mon mari, nous allons danser et jouer à la belote. »

C’est en dansant sur Le plus beau de tous les tangos du monde avec son fils Thierry que Jacqueline Seguin a conquis le jury. Une chanson créée en 1938, l’année de sa naissance, et qui, comme elle, n’a pas pris une ride.

Dominique Préhu

À découvrir