France Dimanche > Actualités > Jacques Chirac : Bernadette lui a serré la ceinture !

Actualités

Jacques Chirac : Bernadette lui a serré la ceinture !

Publié le 17 avril 2009

L'ex-président de la République, Jacques Chirac en est réduit à convier ses hôtes en avance pour déroger aux lois qui régissent ses repas...

Quoi de plus légitime après deux mandats de président de la République que de souhaiter profiter des plaisirs de la vie ? Il y a tout juste deux ans, en quittant le palais de l'Élysée, c'est sans doute ce que Jacques Chirac pensait.

Fini le protocole, oublié les conventions, l'ancien chef de l'État aspirait désormais à vivre en toute liberté, au gré de ses envies. Mais c'était sans compter sur son épouse Bernadette, qui surveille de près cette liberté toute neuve... Et s'il y a bien un point sur lequel l'ex-première dame de France se montre aujourd'hui intraitable envers son mari, c'est son régime alimentaire !

->Voir aussi - Jacques Chirac : Mordu par son meilleur ami !

En effet, comme vient de le relater le magazine L'Express, soucieuse de la santé de son époux, Bernadette lui a serré la ceinture. Et c'est ainsi que notre pauvre Jacques est contraint d'user de mille et une ruses pour tenter de tromper l'œil averti de sa femme.

Ainsi, lorsqu'il arrive au couple d'organiser un déjeuner ou un dîner entre amis, il n'est pas rare, c'est même presque devenu une coutume, que l'ex-président donne rendez-vous à leurs hôtes un quart d'heure plus tôt, juste histoire de boire une bière ou déguster quelques cochonnailles en toute tranquillité.

Juste avant que « maman » Bernadette ne fasse son entrée, les bras chargés d'un joli poisson en papillote, accompagné d'appétissants légumes vapeur, le tout arrosé d'une bonne bouteille d'eau minérale...

Plus étonnant encore, si Bernadette décide soudain de se joindre à son mari, lors d'un dîner qu'il avait organisé en douce avec un ami pour festoyer tranquille, Jacques Chirac n'hésiterait apparemment pas, toujours selon L'Express, à annuler au dernier moment. Lors de leur premier été de jeunes retraités, à Biarritz, où ils ont, depuis quelques années maintenant, leurs habitudes, l'on pouvait d'ailleurs entendre Bernadette sermonner Jacques.

Insupportable

Lorsque ce dernier commençait, en effet, dès les 18 h 30, à émettre le désir de manger ou de boire l'apéritif, elle ne pouvait s'empêcher de lui lancer, sans se soucier du regard étonné des badauds : « Mais vous êtes insupportable !»

Eh oui, qu'il semble loin le temps où chez les Chirac les tables étaient garnies de côtes de bœuf, carrés d'agneau, poules au pot, gigots, féculents, desserts au chocolat, le tout arrosé de bière ! L'époque où Jacques Chirac partait en déplacement officiel avec une glacière dans le coffre de sa voiture remplie de sandwichs, charcuteries et bouteilles de bière...

Ce temps béni où Mme Chirac n'avait qu'une consigne pour le chef de l'État : « Mon mari a un solide appétit de Corrézien, et on ne le nourrit pas avec une tranche de jambon et de la salade. Cela risquerait même de le mettre de fort mauvaise humeur. »

Aujourd'hui, peu importe son humeur, pour Bernadette, la santé de son mari Jacques Chirac passe avant tout !

Laura Valmont

À découvrir

Sur le même thème