France Dimanche > Actualités > Jacques Chirac : Domenech lui raccroche au nez !

Actualités

Jacques Chirac : Domenech lui raccroche au nez !

Publié le 23 janvier 2015

Interviewé cette semaine par Paris Match, Gérald Dahan révèle une anecdote des plus cocasses : Raymond Domenech, trompé une première fois par l'imitateur peu avant un match décisif en 2005, s'est permis de couper court à une conversation téléphonique. A l'autre bout du fil... le président de la République, Jacques Chirac en personne !

A l'exception de quelques ministres en rogne, peu de gens peuvent se vanter d'avoir raccroché au nez du président de la République. Raymond Domenech fait partie de ce petit cercle... En septembre 2005, l'ancien défenseur lyonnais est le sélectionneur de l'équipe de France de football. Notre pays se prépare à jouer un match décisif comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde. Au même moment, La population française est tenue en haleine par l'hospitalisation de Jacques Chirac, au Val-de-Grâce. L'imitateur Gérald Dahan, saisissant l'opportunité de réaliser un grand coup, décide d'appeler Raymond Domenech en se faisant passer pour le président de la République ! Un canular qui fera date. "On me passe ensuite Zidane, qui me demande des nouvelles de ma santé", raconte l'humoriste. "Je demande à Zidane : "Si, au moment de la Marseillaise, vous pouviez avoir la main sur le cœur, vous me feriez tellement plaisir !" Zinedine promet", ajoute-t-il, fier de son aisance à imiter les modulations de la voix de Jacques Chirac.

Les joueurs s'exécutent, et le lendemain, Gérald Dahan dévoile sur Rires & chansons son canular couronné de succès. La notoriété de l'imitateur explose, et celui-ci écume les plateaux. Jacques Chirac lui-même, touché d'avoir pu contribuer malgré lui à ce moment, décide d'appeler Raymond Domenech dès le lendemain du match. L'homme d’État se présente sobrement : "Bonjour, c'est le président". Mais le sélectionneur des Bleus ne l'entend pas de cette oreille. Encore échaudé de la veille, il rétorque à un président médusé : "Dahan, pas deux fois", avant de couper court à la conversation ! Une réussite totale pour Gérald Dahan, Domenech étant incapable de discerner le vrai président de l'imitateur !

Raphaël Marchal

A lire aussi : Jacques Chirac, son dernier combat

À découvrir