France Dimanche > Actualités > Jacques Chirac : Les brasseurs lui mettent la pression !

Actualités

Jacques Chirac : Les brasseurs lui mettent la pression !

Publié le 12 octobre 2012

La hausse des taxes sur la bière inquiète les professionnels, qui aimeraient que l'ancien président Jacques Chirac vole à leur secours.

Y aura-t-il bientôt une hausse des taxes sur la bière ? La question n'en est encore qu'au stade du projet, et pourtant, les amateurs de houblon sont très inquiets. Ils ont du mal à accepter l'idée que l'État augmente le prix de leur breuvage, dans l'idée de récolter quelque 480 millions d'euros pour renflouer le trou de la Sécurité sociale... Concrètement, le demi, au comptoir ou en salle, devrait coûter cinq centimes de plus.

« Cette taxe, c'est la mise en bière du café ! », disent, non sans humour, les représentants des cafés et des bars du pays. En apprenant la mauvaise nouvelle, les brasseurs ont mal réagi. D'autant plus que la profession viticole semble, elle, épargnée par ce projet de loi...

Préoccupés par la situation, deux députés du Nord, Bernard Gérard et Gérald Darmanin, ont eu la curieuse idée de faire appel à quelqu'un susceptible, selon eux, de pouvoir leur venir en aide. Et celui sur lequel ils fondent tous leurs espoirs n'est autre que Jacques Chirac, l'ancien président de la République !

->Voir aussi - Jacques Chirac : Une inquiétante disparition

Appel

Dans leur esprit, seul un tel homme (qui a fait, on s'en souvient, de multiples déclarations d'amour à une célèbre marque de bière mexicaine) serait capable d'influencer les décisionnaires. Lui qui, en 1987, a été intronisé chevalier de la confrérie du Houblon d'or n'a effectivement jamais caché son attachement à cette boisson.

« Je suis un grand amateur de bière, mais je ne dépasse jamais le coma éthylique », disait-il lors de sa campagne présidentielle en 2002. Ce n'est d'ailleurs peut-être pas tout à fait un hasard si le dernier cadeau qu'il a reçu en tant que chef de l'État a été une chope en terre cuite datant de 1710, offerte par Angela Merkel... Reste à savoir si Jacques Chirac est réellement l'homme de la situation, et s'il répondra à cet appel au secours. À l'heure où nous écrivons ces lignes, il ne s'est pas encore manifesté.

Mais gageons que, histoire d'augmenter encore un peu plus sa cote de popularité, Jacques Chirac ne manquera pas une si bonne occasion de se faire... mousser !

Jean Joyon

À découvrir