France Dimanche > Actualités > Jacques Legros : Prêt à tout quitter !

Actualités

Jacques Legros : Prêt à tout quitter !

Publié le 31 août 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

A 69 ans, Jacques Legros, le joker de Jean-Pierre Pernaut, s'apprêterait à changer radicalement de vie…

Le joker de Jean-Pierre Pernaut au JT de 13 heures de TF1 nage dans le bonheur. Amoureux fou de sa femme Valérie, Jacques Legros fourmille de projets loin des plateaux de télévision. Non pas que remplacer le mari de Nathalie Marquay ne lui déplaise ! Depuis vingt-deux ans, il a fi ni par se prendre au jeu. Mais avant de trouver sa voie dans le journalisme, Jacques a exercé plusieurs métiers qui ont fait de lui un touche-à-tout.


Après avoir non pas doublé mais triplé sa seconde, cet élève turbulent se ressaisit à temps et obtient son bac avec mention. S'il a déjà publié quelques articles, entre autres pour La Voix du Nord, le jeune Ch'ti, né à Lapugnoy, dans le Pas-de-Calais, doit, arrivé à Paris, subvenir à ses besoins pour fi nancer ses études de droit.

Et c'est en vendant des caravanes et des camping-cars, tout en faisant des piges pour le journal Détective, qu'il se met à gagner sa vie, avant de basculer dans une branche beaucoup plus sérieuse en tant qu'ingénieur civil à la délégation générale de l'armement à Paris. Un emploi qu'il abandon-nera à 30 ans pour exercer ses talents de journaliste sur France Inter puis à la télévision sur LCI. « Je me rends compte de mon côté saltimbanque, avec mes différents métiers, avoue-t-il dans Télécâble Sat Hebdo. Je suis un aventurier mais pas inconscient. »

Pour sa prochaine « aventure », c'est aux côtés de Valérie, son épouse depuis 2006, qu'il envisage de se lancer. Ils se sont rencontrés voilà vingt-cinq ans en promenant leurs compagnons à quatre pattes, comme il vient de le confi er à TV Grandes Chaînes. « On habitait tous les deux à la lisière du bois de Vincennes. Elle avait un doberman qui a failli manger mon petit cavalier King Charles. Et vous voyez, aujourd'hui, on a un fi ls de 15 ans ! »

Mais quel est donc ce nouveau défi pour lequel Jacques et Valérie se verraient bien tout larguer pour emménager sur la Côte d'Azur, du côté de Nice, plus précisément ? Un bouleversement mûrement réfl échi où sa chère et tendre, vétérinaire et diplômé d'un doctorat de médecine, devrait être totalement dans son élément. « Elle a un pied dans les deux domaines, explique-t-il. On souhaite donc monter une structure franco-monégasque, qui soit un hôpital vétérinaire mais aussi un centre de recherche, de formation et de congrès destiné à l'échange de connaissances entre médecins et vétérinaires. Ils peuvent s'apporter beaucoup. » Un changement de vie radical porté par une entreprise ambitieuse. À près de 70 ans, le « saltimbanque » n'a rien perdu de son goût du risque. Et c'est tant mieux !

Valérie EDMOND

À découvrir