France Dimanche > Actualités > Jacques Martin : Son fils, David, en souffrance

Actualités

Jacques Martin : Son fils, David, en souffrance

Publié le 29 novembre 2019

.photos:bestimage
© BestImage Jacques Martin, au mariage de son fils David.

Durant son enfance, l’aîné de Jacques Martin, David, est l’objet de toutes les attentions de son père, très exigeant.

« J’ai souffert », nous confiait le fils de l’animateur de L’École des Fans en 2017, en évoquant son enfance. « Mon père venait me chercher à la maison tous les jours, avec mon carnet de notes », ajoutait-il. Deux ans après, David, aujourd’hui âgé de 58 ans, est de nouveau revenu sur les rapports compliqués qu’il a entretenus avec son père, décédé en 2007 d’un cancer.

Interrogé par Anne Roumanoff dans l’émission Ça fait du bien sur Europe 1, celui qui fût le fruit des amours de Jacques Martin et de sa première épouse, Anne Lefèvre, a levé le voile sur l’exigence de son père. « Vous dites de Jacques Martin qu'il était dur avec vous, que vous étiez un cancre [...] Il vous bousculait un peu », a débuté l’humoriste. « Nous sommes huit [enfants, Ndlr.], issus de quatre femmes. Donc c'est sur moi, le premier, que se sont cristallisées toutes ses angoisses. », a-t-il alors répondu.

Convaincu que son fils était un ignare, Jacques Martin lui en aurait fait voir de toutes les couleurs. « J'étais nul à l'école et il se disait que son fils allait faire des études, pas de bol », raconte celui qui ne savait pas lire ni écrire à l’âge de 6 ans. « Au restaurant, il me disait : 'Tu mangeras ce que tu pourras déchiffrer sur la carte.' Qu'est-ce que j'ai pu avaler comme pain beurré ! », précisait-il y a deux ans.


L'histoire ne dit pas si c'est la raison pour laquelle David a choisi la carrière de cuisinier. Devenu adulte, il ouvrait son premier restaurant, baptisée L’Auberge David Martin. Confronté à des difficultés financières, son père l’avait sorti de ce mauvais pas en lui prêtant de l’argent. Aide financière que David a remboursé intégralement. « Fais confiance à la belle-mère du moment pour compter. Je plaisante à peine », confie celui qui a eu pour belle-mère Marion Game, Danièle Evenou, Cécilia Ciganer-Albeniz ou encore Céline Boisson.

Aussi difficile que fût son enfance, David Martin a fini par pardonner à celui qui l’a élevé. « C’est un papa. Un papa inquiet de ce qu’allait devenir son fils. Quand j’ai choisi la cuisine, il en était plutôt fier », a-t-il livré. 

Et il le serait sûrement d’autant plus s’il savait que son fils a désormais rejoint les planches. Depuis le 1er octobre, David est, en effet, à l’affiche de la pièce « Ciel ma belle-mère ! », au côté de Luc Hamet.

Estelle LAURE

À découvrir