France Dimanche > Actualités > Jane Birkin : Dévastée par la jalousie !

Actualités

Jane Birkin : Dévastée par la jalousie !

Publié le 23 octobre 2009

L'inoubliable égérie de Serge Gainsbourg, Jane Birkin raconte l'enfer de sa passionL'inoubliable égérie de Serge Gainsbourg, Jane Birkin raconte l'enfer de sa passion

Si, dans la fameuse scène du film Don Juan de Roger Vadim, de 1973, Jane Birkin enlace amoureusement Brigitte Bardot, dans la vie, l'égérie de Gainsbourg n'a pas toujours porté dans son cœur notre BB nationale !

L'histoire remonte à la fin des années 1960. La ravissante Anglaise a alors tout pour être heureuse : avec Serge, qu'elle a rencontré en 1968 sur le tournage de Slogan, elle vit, en effet, l'amour fou dans le bel hôtel particulier de la rue de Verneuil.

->Voir aussi - Jane Birkin : En guerre contre une multinationale

Torride

Mais une ombre plane sur leur bonheur : celle de Brigitte Bardot, la « plus belle fille du monde », comme l'appelle toujours Serge, qui, l'année précédente, a vécu avec elle une passion dévorante. Et Jane ne tarde pas à s'apercevoir que Serge, qui a été anéanti lorsque Brigitte l'a quitté, n'est pas vraiment remis de leur séparation.

« Il me parlait d'elle sans arrêt, avec force détails sur leur histoire d'amour, a-telle confié au Daily Telegraph. Le pire, c'est lorsqu'il me mettait sous le nez des photos d'elle très suggestives. »

Et puis il y a aussi l'enregistrement du célèbre Je t'aime moi non plus, le duo torride que l'artiste a écrit pour Brigitte, et qu'il a enregistré avec elle en décembre 1967.

Une chanson si sensuelle que Brigitte, alors mariée avec Gunther Sachs, a supplié son amant de ne pas la commercialiser. Mais, pendant cette année 1968 Serge se la passe en boucle, au grand désespoir de Jane, malade de jalousie lorsqu'elle entend sa rivale susurrer à l'élu de son coeur « Je t'aime, je t'aime, oh oui je t'aime !»

C'est alors que Gainsbourg lui propose d'enregistrer une nouvelle version du duo. Jane accepte, même si elle craint de ne pas être à la hauteur. Comment rivaliser avec la voix si sensuelle de Brigitte ?

Alors elle en fait trop, beaucoup trop. « Je respirais si fort qu'au studio, ils m'ont dit de me calmer, se souvient la star. Du coup, je me suis presque étouffée car je n'osais plus respirer du tout !»

Interpréter ce titre a-t-il apaisé Jane ? Toujours est-il qu'en 1973, alors que les deux femmes se retrouvent sur le tournage de Don Juan, elles sont les meilleures amies du monde.

« Nous étions allongées nues côte à côte et, pour passer le temps, nous avons fredonné ensemble les paroles de Je t'aime mon non plus, se souvient Jane.

Quant à Brigitte Bardot, il semble qu'elle n'ait pas tenu rigueur à Jane Birkin de l'avoir remplacée dans le cœur de Serge Gainsbourg.

Catherine Venot

À découvrir