France Dimanche > Actualités > Jane Birkin : Elle déclare la guerre à Hermès

Actualités

Jane Birkin : Elle déclare la guerre à Hermès

Publié le 18 septembre 2015

Il y a trente ans, en pleine insouciance, elle avait permis à la marque prestigieuse d'utiliser son nom. Aujourd'hui, Jane Birkin le lui interdit !Il y a trente ans, en pleine insouciance, elle avait permis à la marque prestigieuse d'utiliser son nom. Aujourd'hui, Jane Birkin le lui interdit !

Pauvre Jane ! Alors que la star vit la plus terrible des épreuves depuis le décès de sa flle Kate Barry, en décembre 2013, la voici confrontée à une atroce réalité. Des faits d'une rare cruauté dans lesquels la célèbre chanteuse et comédienne Jane Birkin est impliquée, et qu'elle ne peut assumer...

Pour comprendre ce qui se passe aujourd'hui, il faut remonter aux années 80. À cette époque, Jane est une icône. De la mode, de la chanson, du cinéma, de l'amour... Le couple qu'elle a formé avec le génial Serge Gainsbourg a fait rêver, et les chansons qu'il a écrites pour elle passent sur toutes les radios.

Un jour de 1984, dans un avion entre Londres et Paris, son sac à main, déséquilibré par un agenda qui dépasse, tombe à terre... Son voisin de cabine, un homme qu'elle ne connaît pas, lui conseille alors de mettre ses effets personnels dans les poches fermées de son sac... Contrariée, la belle lui répond que la marque qui fabrique son bagage, Hermès, ne met pas de poches dessus... Ce à quoi l'homme lui répond : « Je suis M. Hermès et je vais mettre des poches pour vous. »

->Voir aussi - Jane Birkin : Inconsolable !

Barbarie

Un mois plus tard, comme elle l'avait confié en 2010 au magazine L'Officiel, ce mystérieux inconnu, qui n'est autre que Jean-Louis Dumas, alors PDG de cette prestigieuse société, lui envoie un prototype et lui demande s'il peut le baptiser de son nom, Birkin. Ce que Jane accepte, bien sûr, avec enthousiasme...

Trente ans plus tard, le luxueux objet existe toujours. Et l'on serait tenté de dire plus que jamais. Les stars se l'arrachent - Victoria Beckham en possède plus de 100 exemplaires ! Son prix le plus bas, dans sa version en crocodile, est de 33.000 euros, et varie selon sa taille pour atteindre parfois des sommes astronomiques. Comme en juin dernier, où un modèle fuchsia dans la peau de ce reptile a été vendu 202.000 euros aux enchères chez Christie's à Hongkong !

Si tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes pour riches, l'envers du décor, lui, est bien différent. Différent et atrocement cruel ! Car, bien que tout soit fait pour que nous l'oubliions, pour obtenir un sac en crocodile, il faut... des crocodiles ! Et la façon dont ces reptiles sont traités, leur vie comme leur mort, fait partie des grandes barbaries dont sont responsables les êtres humains.

Plusieurs associations ont régulièrement alerté l'opinion publique sur ce sujet, en réalisant des films montrant la violence insupportable dont sont victimes ces pauvres bêtes. Notamment l'ONG de défense des droits des animaux Peta.

En 2010, ils avaient diffusé des vidéos où l'on voyait ces crocodiles être dépecés vivants pour de devenir des sacs ou des bracelets-montres... En juin dernier, après une nouvelle enquête, Peta a de nouveau fait du bruit en se rendant au Zimbabwe et au Texas pour voir comment les alligators des tanneries appartenant à Hermès étaient traités. Et le résultat est affreux.

On leur tranche la gorge, par laquelle on passe ensuite une tige en métal afin de triturer le cerveau de l'animal. Les crocodiles restent souvent vivants plusieurs minutes pendant qu'ils sont dépecés... On apprend également qu'ils sont tués à 3 ans alors que leur durée de vie est supérieure à celle des humains. Et qu'il en faut trois ou quatre pour fabriquer un seul sac !

Révoltée

Ces images, insoutenables, Jane les a sans doute vues récemment. Et elles l'ont évidemment révoltée. Elle a réalisé que, depuis plus de trente ans, elle était malgré elle, d'une certaine façon, complice de ces massacres ! Dès lors, plus question pour elle d'accorder à la marque de se servir de son patronyme.

Jane est entrée en guerre et, le 28 juillet, a publié un communiqué à l'AFP : « Ayant été alertée sur les pratiques cruelles réservées aux crocodiles au cours de leur abattage pour la production des sacs Hermès portant mon nom [...], j'ai demandé à la Maison Hermès de débaptiser le Birkin Croco jusqu'à ce que de meilleures pratiques répondant aux normes internationales puissent être mises en place pour la fabrication de ce sac », a-t-elle écrit.

Pour elle, si sensible au destin de ses contemporains, cette révélation a dû être terrible. Pour bien marquer son engagement, elle a également signé la pétition Mercy for Animals de l'acteur américain Joaquin Phoenix.

Jane doit se dire qu'elle avait bien fait de vendre trois des quatre sacs Birkin qui étaient en sa possession afn de reverser l'argent à diverses œuvres caritatives.

Si la prestigieuse marque de maroquinerie ne réagit pas rapidement à ses injonctions, légitimes, il est fort possible que la star Jane Birkin se débarrasse aussi du quatrième et dernier portant son nom...

Laurence Paris

À découvrir