France Dimanche > Actualités > Jane Birkin : "Je suis restée un an sans bouger"

Actualités

Jane Birkin : "Je suis restée un an sans bouger"

Publié le 26 novembre 2015

Le 7 décembre prochain, deux ans presque jour pour jour après la mort de Kate, Jane Birkin va achever la tournée hommage à son ex-mari, Serge Gainsbourg, au théâtre du Rond-Point. En marge de son spectacle, elle s'est exprimée pour la première fois sur sa fille aînée !

Vingt ans après avoir perdu coup sur coup Serge Gainsbourg et son père, Jane Birkin a dû faire face il y a bientôt deux ans à la pire des tragédie : la disparition brutale de sa fille aînée.  Le 11 décembre 2013, Kate Berry décédait d'une chute du 4e étage de son appartement du 16e arrondissement de Paris : une défenestration. Les enquêteurs retrouvaient sur les lieux du drame des antidépresseurs... «Quand Kate est morte, a confié Jane Birkin dans une interview pour RTL, je suis restée à la maison pendant un an sans bouger. Sans bouger du tout. Comme disait mon petit-fils: ‘Tu étais avec nous mais tes yeux ne voyaient rien'."

--> Lire aussi : Kate Barry : La vérité sur sa mort !

Comme si le deuil ne suffisait pas, Paris Match révélait l'année dernière que l'ancienne muse de Serge Gainsbourg était atteinte d'une grave maladie auto-immune qui l'affaiblissait terriblement. "Ça va, déclare-t-elle aujourd'hui, le moral est bon. Ça compte tellement pour tout. Je m'amuse dans les hôpitaux. Avec les infirmières, ces professeurs tous plus beaux les uns que les autres. Je pensais que je tomberais amoureuse de quelqu'un dans le médical. C'est pas faute d'avoir essayé."

--> Lire aussi : Jane Birkin & Serge Gainsbourg : leur album de famille révélé !

Malgré tout, Jane Birkin a progressivement retrouvé le chemin de la scène en produisant un nouveau spectacle, Gainsbourg, poète majeur, une lecture de 69 textes de l'Homme à la tête de chou avec Michel Piccoli et Hervé Pierre. "Je me suis dit que ce serait bien de faire quelque chose qui me mette près des gens", explique-t-elle.

La tournée, commencée le 16 novembre 2014, fut longue. Elle va prendre fin le 7 décembre prochain au théâtre du Rond-Point, deux ans presque jour pour jour après la mort de sa fille. "Je sais pourquoi je suis là, rassure-t-elle, et je m'en voudrais de ne pas être là si on peut physiquement le faire". Tous les bénéfices seront versés à La Maison de Kate, le centre de désintoxication qu'avait créé Kate Barry pour soigner les addictions.

Stéphane Joly

À découvrir