France Dimanche > Actualités > Jane Birkin : Le destin s'acharne !

Actualités

Jane Birkin : Le destin s'acharne !

Publié le 27 mai 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Après avoir perdu Serge, l'amour de sa vie, sa fille Kate, et combattu un cancer, la star affronte une épouvantable épreuve…

Sa vie ressemble à un roman noir ou à une tragédie… À 75 ans, Jane Birkin a affronté plus de drames et de sales coups du sort que nombre d'entre nous ! À commencer par la disparition de Serge Gainsbourg qu'elle n'a jamais cessé d'aimer, même après son décès le 2 mars 1991… Lorsqu'elle évoque cet artiste de génie, on sent bien que son chagrin est resté intact. Mais il faut croire que la mort était bien décidée à lui enlever un nouvel être cher. Très attachée à ses trois filles, Kate, Charlotte et Lou, la star a en effet eu la douleur de perdre son aînée, le 11 décembre 2013.


Une épreuve d'autant plus insurmontable que la talentueuse photographe, qu'elle a eue avec le compositeur, John Barry, s'est peut-être donné la mort en sautant de la fenêtre de son appartement !

Comment continuer à poursuivre sa route après un tel drame, une telle douleur ? Certes, Jane n'est pas de celles qui capitulent devant les épreuves. Dieu sait qu'elle s'accroche, s'acharne et reste debout, digne et forte. Mais tandis que le cœur et l'esprit surmontent tant bien que mal les plus douloureuses épreuves, le corps, lui, se met à « parler », et lorsqu'il s'exprime, c'est de la plus violente des façons. Tandis qu'après le décès de celui qu'elle n'appelle plus que « Serge », Jane affichait son habituel sourire enfantin et ses remarques pleines d'humour teinté d'un délicieux accent anglais, le cancer s'insinuait en elle. En 1998, elle passera un an et demi à l'hôpital afin de soigner une leucémie.

Et puis, comme par hasard, l'année de la mort de Kate, le mal reviendra, implacable. De nouveau, l'actrice arbore un sourire radieux, mais on sent bien qu'elle souffre, même si, dans son journal intime, qu'elle publie depuis 2018 aux éditions Fayard, elle a évoqué n'avoir eu qu'« un petit cancer », et confié à nos confrères de Vanity Fair en 2020 : « L'hôpital est ma seconde maison, ce n'est pas dramatique pour moi. »

Seulement voilà, alors que l'interprète des Dessous chics semble enfin avoir recouvré la santé, le destin s'acharne encore une fois ! Et c'est le cœur transpercé de tristesse que la star vient de publier des mots poignants pour évoquer l'extraordinaire amitié qui la liait à Régine, disparue à 92 ans, le 1er mai dernier

“Elle fait partie de ces gens dont on n'imagine pas la mort.”

« On se connaît depuis très très longtemps, par l'intermédiaire de Serge. Pour lui, Régine, c'était d'abord cette fille qui débarque en France avec sa petite valise dans les années 1930. Quelqu'un qui avait souffert. Je crois que c'est effectivement la vraie Régine… […] Nous avons réussi à nous voir, il n'y a pas si longtemps, pendant le confinement. […] On a parlé du passé, de toutes les histoires, les anecdotes avec Serge. On a beaucoup rigolé. Elle était toujours drôle, pleine de vie. Je voulais faire un dîner avec elle, Charlotte et Lou… On n'aura pas eu le temps. »

Et Jane Birkin d'ajouter : « C'était vraiment quelqu'un d'humain, avec un grand cœur. Je savais qu'elle était malade, mais elle fait partie de ces gens dont on n'imagine pas la mort… »

Le 9 mai, pourtant, c'est dans un resplendissant « carrosse » funéraire noir, tiré par deux chevaux à la robe d'ébène, que la dépouille de la « Reine des nuits parisiennes » a été conduite au crématorium du cimetière du Père Lachaise. À sa suite, de nombreuses personnalités éplorées, dont, bien sûr, son amie Jane Birkin, les yeux emplis de larmes que peinaient à cacher ses lunettes…

Clara MARGAUX

À découvrir