France Dimanche > Actualités > Jean Dujardin : Bouleversé par une fillette

Actualités

Jean Dujardin : Bouleversé par une fillette

Publié le 24 avril 2009

Elle a vu sa maman s'immoler devant elle. "Plus jamais ça !" s'est juré Jean Dujardin. Quand il a découvert qu'une autre était prostituée par son père, il a cru mourir.

Si certaines histoires nous ravissent, si d'autres au contraire nous affligent, il y en a qui nous bouleversent au plus profond de notre âme. Par l'émotion qu'elles suscitent en nous, ces histoires peuvent parfois nous amener à changer notre façon de vivre.

Car si tout le monde ne naît pas sous la même étoile, l'injustice n'est jamais aussi cruelle, aussi intolérable que lorsqu'elle touche un enfant. Et même lorsque l'on est une star, même quand on s'appelle Jean Dujardin, que l'on est le plus bankable de tous les acteurs français, ces choses de la vie ne peuvent pas laisser de marbre, bien au contraire...

« Je viens encore de vivre une très belle année sur tous les plans. Je sais que j'ai beaucoup de chance. Il y a un moment où l'on doit rendre tout cela ou au moins le partager », confie Jean Dujardin.

->Voir aussi - Jean Dujardin : Il a trahi Alexandra !

Alors que vient tout juste de sortir son nouveau film, le très attendu OSS 117 : Rio ne répond plus , l'acteur a en effet décidé de parrainer la Fondation Mouvement pour les villages d'enfants ( MVE ).

Contacté par l'association, le compagnon d'Alexandra Lamy a d'abord accepté de visiter deux des neuf « maisons de l'enfance », accueillant des bambins enlevés à leurs parents, victimes de maltraitances ou de négligences graves. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Jean Dujardin a reçu un choc terrible !

Douleur

Dès sa première visite, il a en effet été confronté à l'un des cas les plus terribles. Accompagné de Marc Lièvremont, sélectionneur de l'équipe de France de rugby et également parrain de la Fondation MVE, l'acteur a rencontré une fillette dont la mère s'était immolée devant elle ! On imagine alors aisément ce qu'il a dû ressentir face à la douleur de cette malheureuse, certainement traumatisée pour le reste de son existence...

Mais pour Jean, déjà profondément ému, la visite est loin d'être terminée. Quelques heures plus tard, dans une autre « maison de l'enfance », il apprend que le père d'une des pensionnaires la prostituait ! Finalement, l'inoubliable interprète de Brice de Nice a passé une journée bouleversante qu'il n'est pas près d'oublier. Et où certains seraient restés spectateurs, lui a décidé d'agir...

« M'investir dans une action qui touche les enfants, cela me paraît tellement important, explique-t-il sur le site de l'association. Ceux-là ont déjà une vie différente des autres, avec des histoires plus ou moins lourdes, mais jamais banales. Ils ont besoin d'attention. Quand on vit dans un monde protégé, on ne se rend pas bien compte que de telles réalités existent. Alors, oui, il faut s'investir. »

Mission

Désormais mobilisé comme jamais encore il ne l'a été, Jean Dujardin ne compte pas ménager ses efforts, dans ce qu'il n'hésite pas à qualifier de mission :

« Je m'investirai le plus sincèrement et le mieux possible. Vous savez, je suis aussi dans le réel et j'ai conscience que notre mission c'est d'abord de renforcer la visibilité de la Fondation, d'utiliser ma notoriété pour que l'on parle de ces enfants, pour donner envie de les aider. Voilà le concret. Il faut de l'argent pour les villages, de l'argent pour la rééducation des enfants et des jeunes, de l'argent pour leur permettre de rester ensemble et de grandir le mieux possible. Mon rôle, maintenant, c'est d'être suffisamment convaincant pour que les dons arrivent. »

Et malgré un emploi du temps surchargé, « Loulou » ne compte pas s'arrêter là ! Même si on imagine qu'il apportera parfois une aide financière à l'association, il a conscience que l'argent ne suffira pas à aider ces enfants en grande difficulté. Et l'idée de mettre son expérience d'acteur au service de cette noble cause lui semble possible aujourd'hui :

« Il y a aussi ce que je peux faire à l'intérieur même de la Fondation. Je pense à des ateliers de théâtre, à des expériences où les enfants peuvent se trouver et se détendre. »

Étant lui-même deux fois père, Jean Dujardin sait pertinemment de quoi un enfant a besoin pour s'épanouir : « De la passion ! C'est important la passion, cela fait gravir les montagnes !» Et des montagnes, ils sont malheureusement très nombreux à tenter de les gravir.

Aujourd'hui la Fondation compte neuf villages, quatre foyers d'adolescents, trois services « jeunes majeurs », un foyer d'accueil et d'observation, pour un total d'environ 600 enfants et jeunes, accueillis pour tenter de rebâtir leur vie. Or quand on sait qu'environ 20.000 enfants sont chaque année victimes de maltraitances...

Bref, une personnalité comme Jean Dujardin ne sera pas de trop pour apporter sa pierre à l'édifice ! Et quand un homme de talent fait parler son cœur, cette pierre compte peut-être plus que les autres...

Edwin Foresthal

À découvrir