France Dimanche > Actualités > Jean-Jacques Goldman et les Enfoirés dans la tourmente

Actualités

Jean-Jacques Goldman et les Enfoirés dans la tourmente

Publié le 26 février 2015

Quelques jours après la sortie du clip officiel de leur chanson de l'année 2015, composée par Jean-Jacques Goldman, les Enfoirés font face à une polémique dévastatrice qui enfle à chaque minute sur les réseaux sociaux.

Les Enfoirés auraient-ils finalement réussi à mériter leur nom ? Certains ne sont pas loin de le penser. Quelques jours après que le clip officiel de Toute une vie a été dévoilé sur internet, les réactions fustigeant le caractère "réac" de la chanson de l'année 2015 ont afflué. Les paroles du titre comme le clip mettent en scène deux groupes, l'un composé des Enfoirés, et l'autre de jeunes anonymes très en colère d'avoir hérité d'idéologies creuses, et d'une situation économique et écologique désastreuse. Le conseil des Enfoirés ? Ceux-ci estiment n'avoir "rien volé", et demandent aux jeunes de se remuer pour changer le monde, puisqu'ils ont "toute la vie" pour le faire. Pour de nombreux internautes, cette pseudo-justification n'est que l'ultime soubresaut d'un groupe de vieux réactionnaires qui se sont longtemps reposés sur leurs lauriers, et qui demandent aux jeunes de s'adapter à des conditions sensiblement différentes de celles qu'ils ont connues durant les trente glorieuses. Des "vieux" qui comptent parmi eux et soit dit en passant des artistes comme Jean-Baptiste Maunier (24 ans), Tal (25 ans), Amel Bent (29 ans), ou encore M.Pokora (29 ans), qui vient de fêter ses dix ans de carrière.

La meilleure défense, c'est l'attaque

Coluche
Coluche aurait-il apprécié la nouvelle chanson des Enfoirés ? ©DR

Interrogés par le groupe des jeunes sur la pollution qui ne cesse de se développer, les Enfoirés n'ont d'autre réponse à apporter que cette question en guise d'admonestation : "Je rêve ou tu es en train de fumer ?" Un peu court tout de même...

Malgré tous les efforts consentis, le message qu'ont essayé de faire passer les Enfoirés semble bien trouble, et très éloigné des missions initiales des Restos du Cœur. D'ailleurs, de nombreux internautes en appellent à l'esprit de Coluche, le fondateur de l'association. Et de craindre que l'institution puisse elle aussi pâtir de cette mauvaise communication.

"Travailleur social, je suis chaque jour en contact avec les Restos du cœur pour aider les familles que j'accompagne, et je mesure chaque jour le formidable travail des Restos... Mais là je reste pantois devant cette chanson, qui déjà n'a pas grand chose à voir avec le sujet, mais qui en plus véhicule vraiment un message qui me donne la nausée", commente Christian Jaouen à la suite du clip. "Je suis de cette génération qui a eu 20 ans dans les années 80, et jamais il ne me viendrait a l'idée de tenir des propos tels que ceux exprimés par les "vieux " dans cette chanson", ajoute-t-il. "Je suis très en colère, car cela va faire une très mauvaise publicité à une association qui ne le mérite pas", conclut le travailleur social. Un avis qui semble être largement partagé sur Facebook.

Simple fracture générationnelle, ou témoin d'un mal plus profond ? On vous laisse juger... Quoi qu'il en soit, il serait dommageable que la chanson ait des retombées négatives pour les Restos du cœur...

Raphaël Marchal

À découvrir