France Dimanche > Actualités > Jean-Jacques Goldman tente de désamorcer la polémique !

Actualités

Jean-Jacques Goldman tente de désamorcer la polémique !

Publié le 28 février 2015

Jean-Jacques Goldman a réagi à la polémique allumée par la chanson de 2015 des Enfoirés via un communiqué. D'après le chanteur, les intentions des artistes n'ont pas été comprises.

La polémique va-t-elle s'éteindre ? Jean-Jacques Goldman a en tout cas réagi aux déferlements négatifs qui visent les Enfoirés.

Jugé trop réactionnaire et déconnecté, leur nouveau titre, Toute la vie, a placé les artistes au centre de la tourmente.

Détail amusant : c'est uniquement à la sortie du clip officiel que la toile s'est embrasée, la chanson étant disponible à l'écoute depuis plus d'un mois. Après quelques jours de silence, les Enfoirés ont réagi à cette fureur numérique en publiant un communiqué visant à apaiser les esprits.

Le texte, rédigé par Jean-Jacques Goldman, a été publié sur le site des Restos du cœur.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Jean-Jacques Goldman ne s'est pas étendu longtemps sur la question. Laconique, le chanteur a estimé que Toute la vie "est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l'état du monde qu'ils leur laissent : pollution, chômage, violence, dette, misère (c'est un sujet qui n'est pas si fréquent...)".

Jusque là, les versions des internautes et de l'artiste sont sensiblement les mêmes. "Les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu'ils feront mieux", poursuit Jean-Jacques, indiquant donc que le groupe avait, depuis le départ, la même interprétation que les internautes en colère !

Une justification qui divise sur les réseaux sociaux, certains doutant de sa véracité. Sur le Facebook des Enfoirés, les abonnés se sont massivement affichés en soutien du chanteur et de la troupe, jugeant scandaleux que l'artiste ait été obligé de se fendre d'un communiqué. D'autres sont moins positifs...

"Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses", reconnaît Jean-Jacques Goldman. Le chanteur aura au moins eu le mérite de les lui rendre.

Raphaël Marchal

À découvrir