France Dimanche > Actualités > Jean-Louis Trintignant : le jugement de Vilnius !

Actualités

Jean-Louis Trintignant : le jugement de Vilnius !

Publié le 2 avril 2004

Le jugement de Vilnuis est tombé : Bertrand Cantat a été condamné à huit ans d'emprisonnement au désespoir de Jean-Louis Trintignant

C'est seul, retiré dans la région des Cévennes, où il vit comme un reclus depuis la mort de Marie, que Jean-Louis Trintignant a suivi le procès de Bertrand Cantat. Sa douleur est si grande qu'il n'a pas, sans doute, eu la force d'y assister.

Muré dans un long silence depuis le drame, le seul moment de faiblesse qu'il s'est autorisé en public a été au cimetière du Père-Lachaise, quand il s'est effondré sur la sépulture de sa fille adorée...

Deuil

Et si, à Vilnius, deux clans se sont affrontés, celui de Bertrand Cantat, et celui mené par Nadine, la femme de Jean Louis, lui n'aurait pu ni physiquement ni psychologiquement se rendre là-bas. Nadine a trouvé en elle l'énergie de lutter, mais le grand acteur, lui, a choisi de rester en retrait.

Sans doute espérait-il pourtant que le jugement du meurtrier de sa fille pourrait l'aider un peu à commencer son travail de deuil.

Mais ce dernier espoir vient d'être balayé. Aujourd'hui, il se retrouve non seulement face à la mort insupportable de Marie, mais aussi, semblerait il, face à une déception. Il aurait été terrassé par le jugement de Vilnius!

Trintignant 2En effet, avant de se présenter devant le tribunal, Bertrand Cantat pouvait redouter jusqu'à quinze ans de réclusion...

Le procureur lituanien en avait demandé neuf. Et finalement, lundi dernier, le verdict est tombé. Le chanteur du groupe Noir Désir a été condamné à huit ans...

Si Bertrand Cantat a bien été reconnu coupable du meurtre de sa compagne, si, comme l'affirme le président du tribunal de Vilnius, «l'accusé a prévu les conséquences de ses actes, y compris la mort, il ne voulait pas les conséquences, mais elles sont survenues».

Cette «réduction» de peine, quand on songe que le jeune homme risquait de rester beaucoup plus longtemps derrière les barreaux, comment Jean Louis Trintignant va-t-il la supporter?

Il espérait sans doute une peine plus lourde. Mais Bertrand Cantat a toutes les chances de voir sa peine allégée, s'il fait appel. Et maître Metzner, l'avocat du condamné, a fait part de l'intention de son client d'être rejugé.

«La peine me paraît excessive au regard de la responsabilité de Bertrand», a-t-il déclaré à sa sortie du tribunal. Dans ce cas, le nouveau procès ne devrait pas se tenir avant plusieurs mois.

Pour Jean-Louis Trintignant, le coup est terrible.

Attente insupportable

En cas d'appel, tout serait remis en question et il devrait revivre une fois encore, les mois douloureux qui viennent de s'écouler depuis la mort tragique de Marie.

Surtout, au-delà de l'attente insupportable que représenterait cette suite du procès, le père de Marie sait que la peine de Bertrand pourrait être plus clémente...

Car, en droit lituanien, si l'accusé est le seul à user de son recours d'appel, la cour ne peut pas le condamner plus lourdement. Autrement dit, il faudrait que le clan Trintignant fasse également appel pour que le chanteur voie sa peine aggravée...

C'est donc à une nouvelle et terrible épreuve que ce père meurtri est aujourd'hui confronté, qui ajoute au chagrin immense qui a comme englouti Jean-Louis Trintignant depuis le drame...

Michel Mancini

À découvrir