France Dimanche > Actualités > Jean-Luc Lahaye : Au cœur d’un nouveau scandale !

Actualités

Jean-Luc Lahaye : Au cœur d’un nouveau scandale !

Publié le 7 juillet 2016

Le chanteur Jean-Luc Lahaye se produira en concert à Hénin-Beaumont le 13 juillet prochain. Une venue contestée par des élus communistes après les déboires judiciaires de l’artiste.

A l’occasion d’un concert organisé le 13 juillet prochain à Hénin-Beaumont, le chanteur Jean-Luc Lahaye est invité par le maire FN, Steeve Briois, à se produire dans la ville nordiste. Sauf que la venue de la star des années 80 ne semble pas plaire à tout le monde, critiqué pour ses ennuis judiciaires.

Lire aussi --> Jean-Luc Lahaye : Condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineure !

L’opposition communiste remet en question la venue de l’artiste après ses déboires avec la justice. Le conseiller municipal PCF David Noël conteste le spectacle de l’artiste et déplore que la municipalité ait choisi ce chanteur. « En dépit de ces condamnations et de ces propos provocateurs, la municipalité d’Hénin-Beaumont a malgré tout pris la décision d’inviter Jean-Luc Lahaye. N’y avait-il pas des chanteurs ou des groupes régionaux moins onéreux et moins contestables à inviter pour la fête nationale ? »

Jean-Luc Lahaye a connu deux condamnations par le passé. En 2007, le chanteur a été condamné à 10 000 euros d'amende pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de moins de 15 ans. En 2015, un an de prison avec sursis a été requis à l’encontre de l’artiste pour avoir demandé à une jeune fille de 14 ans de s'adonner à des jeux sexuels via webcam.

La venue de Jean-Luc Lahaye dans une ville étiquetée FN est étonnante. En effet, en juin dernier, le parti avait publié un communiqué demandant l'annulation de la venue du chanteur à Champigny, pour la fête d’inauguration d'un monument en hommage à Louis Talamoni, ancien maire PCF de la ville. La raison ? La condamnation du chanteur à un an de prison avec sursis pour corruption de mineur. Le parti politique qualifiait sa présence de "véritable provocation envers nos compatriotes d’origine portugaise pour qui les valeurs familiales et morales sont centrales."

Lire aussi --> Jean-Luc Lahaye : La mineure témoigne « Il n’est pas un pédophile »

Pour les festivités du 14 juillet, la municipalité a l'habitude d'inviter des gloires des années 80. L'an denrier, Phil Barney, Thierry Pastor et Desireless s'étaient produits pour le concert de la Fête Nationale.

Cyril Coantiec

À découvrir