France Dimanche > Actualités > Jean-Luc Lahaye : Hors-la-loi !

Actualités

Jean-Luc Lahaye : Hors-la-loi !

Publié le 18 mai 2020

.photos:bestimage

Alors que la France entière s'est mise à l'isolement, Jean-Luc Lahaye refuse de respecter les consignes de sécurité.

Il y a ceux qui respectent les lois et ceux qui refusent de s'y soumettre. Parfois, ces derniers, en disant non, deviennent des modèles, à l'instar du général de Gaulle. Mais tous les insoumis ne se transforment pas en héros…


À quelle catégorie appartient Jean-Luc Lahaye, qui vit depuis toujours sa vie comme ça lui chante ? À 67 ans, l'interprète de Femme que j'aime n'a en tout cas pas décidé de la jouer profil bas. Le 27 avril, dans l'émission en ligne Welcome Magazine Live animé par Mario Barravecchia, ex-participant de la première édition de la Star Academy, il a clamé haut et fort qu'il ne respectait pas les directives données par le gouvernement en vue de protéger la population du Covid-19.

Pour lui, pas question de s'y plier et de vivre isolé ! « J'habite à Paris. J'ai horreur de ce mot : confiné. C'est vraiment un truc pour les boîtes de conserve… Moi, je vis ma vie normalement ! Le confi nement, je considère que c'est une immense supercherie ! Ça ne regarde que moi. Ça n'engage que moi », a-t-il déclaré, droit dans ses baskets.

Hélas, avons-nous envie de lui dire, cette attitude ne regarde pas que lui, contrairement à ce qu'il prétend. On sait en effet que cette injonction à rester chez soi, si elle est terriblement contraignante, a permis, en l'absence de masques dignes de ce nom et de traitement, de diminuer le nombre de malades, et donc le nombre de morts ! Mais pour Jean-Luc, cette vérité semble moins importante que sa liberté. « Je vis ma vie, je sors en bécane, a-t-il continué. Je mets un masque parce que je joue le jeu du masque. Mais point barre. Sinon ça ne m'empêche pas de sortir, de voir mes potes et de voir mes enfants. »

Sentant peut-être que ses mots pouvaient choquer ceux qui l'écoutaient, le chanteur a quand même ajouté : « Pardon pour ceux qui veulent rester dans le cadre, j'imagine qu'il y en a. Moi, j'ai toujours fait du hors-piste dans ma vie, et m'obliger à rester enfermé chez moi, c'est impossible. Il vaut mieux me mettre en prison. »

Cette façon de n'en faire qu'à sa tête ne date pas d'hier. En 2010, le chanteur déclarait au Parisien : « Dans mon public, il y a des mamies qui m'aiment bien, mais aussi des rebelles. Ils ne trouvent pas de chanteurs qui leur correspondent. Or moi, je ne marche pas dans les pas des autres. »

Si certains de ses fans ont été séduits par son récent discours, d'autres ont sûrement été déçus par ses propos pas très altruistes… ¦

Laurence Paris

À découvrir