France Dimanche > Actualités > Jean-Luc Lahaye : La mineure témoigne "Il n'est pas un pédophile"

Actualités

Jean-Luc Lahaye : La mineure témoigne "Il n'est pas un pédophile"

Publié le 29 mai 2015

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné à un an de prison avec sursis Jean-Luc Lahaye. Inculpé pour corruption de mineure et vidéos à caractère pédopornographiques le chanteur nie le verdict. Mais la jeune fille, de 15 ans à l'époque des faits, impliquée dans cette affaire défend "l'homme qu'elle aime".

"Jean-Luc n'est pas un pédophile" s'est exclamée la mineure de 17 ans. Condamné à un an de prison avec sursis, Jean-Luc Lahaye qui se reconnaît "coupable au nom de la moralité mais non coupable au nom de la loi" est aujourd'hui épaulé, dans Closer, par l'adolescente qui est au coeur même de l'affaire de moeurs.

Du haut de ses 17 ans, Marie tente de disculper la star...

Jean-Luc Lahaye

Interviewée dans les colonnes de Closer, la jeune fille que l'on a nommé Marie souhaite réhabiliter le chanteur qu'elle estime avoir été jeté en pâture. Révoltée contre le traitement de l'information qui est faite contre l'artiste, elle dit ne pas comprendre ce dont on l'inculpe. Décrivant un homme "formidable, honnête et sincère", l'adolescente de 17 ans explique tout simplement être tombée amoureuse. "L'amour n'a pas d'âge" martèle la mineure.

Malgré le fait qu'elle lui ai envoyé des photos osées, Marie dément avoir une relation fondée sur "une sexualité perverse et dégradante", tel qu'a pu l'énoncer le tribunal correctionnel. "90% de nos échanges étaient basés sur des moments de rire et de complicité. En aucun cas, notre relation n'était (et n'est toujours pas) basée sur le sexe" s'est enquis de préciser la principale concernée. Si Marie ne nie pas avoir menti le chanteur au début de leur relation afin de pouvoir l'approcher, elle n'estime pas être fautive : "Quelle femme amoureuse, quel que soit son âge, ne ferait pas tout pour le prouver à l'homme qu'elle aime? Si je n'avais pas pris de faux profils, jamais il ne se serait intéressé à moi".

L'emprise est évidente pour la présidente de La Voix des enfants

Amoureuse de l'homme avec qui elle a noué une véritable "complicité", Marie souhaite "juste avoir la paix". Agacée et abasourdie par les associations de défense des enfants qui disent vouloir la protéger et faire de son cas une façon de conscientiser les gens aux dangers d'internet, l'adolescente ne comprend pas leur incompréhension : "Je suis beaucoup plus attirée par les hommes mûrs. J'ai toujours été très mature, je me sens plus évoluée que les personnes de mon âge et physiquement très femme. Et puis, ça ne concerne que nous...".

Jean-Luc Lahaye
Jean-Luc Lahaye au coeur du scandale

"L'emprise est évidente" dénonce Martine Brousse, interrogée dans le journal. Car malgré les propos de la mineure, la présidente de l'association de La Voix des enfants rappelle ce que nous serions prêts à faire pour rencontrer nos idoles. "Monsieur Lahaye se défausse totalement sur elle. Nous sommes devant un homme de 60 ans qui fait porter la responsabilité de ses actes à une adolescente" explique-t-elle. Quant aux réseaux sociaux dont se juge victime Jean-Luc Lahaye, la directrice ne cache pas son indignation : "C'est lui a perverti l'innocence de cette adolescente, avec des pratiques sexuelles qui portent atteinte à son intégrité physique et morale. Ce n'est pas la faute d'Internet".

 Déjà accusé en 2007 pour des relations sexuelles avec une mineure de moins de 15 ans et condamné à 10 000 euros d'amende, la star de nouveau sous le coup de la loi dément en trois arguments. Premièrement, Jean-Luc Lahaye rappelle et insiste que la jeune fille à l'époque des faits avait "atteint sa majorité sexuelle : c'est à dire 15 ans" et qu'elle était donc maîtresse de son corps.  Deuxièmement, si le chanteur explique qu'il n'a jamais été plus loin que des mails avec l'adolescente, il ne manque pas d'ajouter que compte tenu de son amitié avec la famille, il n'aurait jamais eu de comportement déplacé. D'ailleurs les parents de la mineure ont "refusé les 5000 euros" qui ont été exigés par le tribunal, précise-t-il. Troisièmement et point final pour l'artiste de 60 ans qui conteste le jugement, il n'y a rien sur son ordinateur. "Les policiers n'ont découvert que des photos de moi sur scène et des motos. Quelle découverte !" s'est-exclamé moqueur le chanteur.

Jean-Luc Lahaye va faire appel du jugement. Quelle suite donner à cette affaire de moeurs? Comme le dit l'adolescente "l'avenir nous le dira".

Célia de Veyle

À découvrir