France Dimanche > Actualités > Jean-Luc Reichmann : Pas de pitié pour Tex !

Actualités

Jean-Luc Reichmann : Pas de pitié pour Tex !

Publié le 24 janvier 2018

L’ancien animateur des Z’amours revient sur la mauvaise blague de son successeur…

« Les gars, vous savez ce qu’on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? On ne lui dit plus rien ! On vient déjà de lui expliquer deux fois ! », lâchait Tex tout sourire le 30 novembre dernier au cours de l’émission « C’est que de la télé » sur C8. Une mauvaise blague peu appréciée des téléspectateurs qui va faire rire jaune l’animateur pendant longtemps…

Après l’indignation du public, la sentence est tombée : France 2 a décidé de licencier l’animateur en charge des Z’amours depuis maintenant dix-sept ans, très vite remplacé par Bruno Guillon. Depuis de nombreuses personnalités se sont exprimées sur le sujet.

Tandis que Jean-Pierre Foucault, Anne Romanov ou encore Julien Courbet ont pris la défense du comique, Jean-Luc Reichmann en charge des Z’amours avant Tex n’a pas hésité à charger cette semaine le comportement de son successeur : « C’était pire qu’une blague pourrie », a-t-il confié durant une interview pour le magazine Télé-Star.


À l’antenne des Z’amours de 1995 à 2000, Jean-Luc Reichmann qui présente aujourd’hui « Les douze coups de midi » sur TF1 s’est dit très touché par cette polémique : « J'étais particulièrement touché car j'ai lancé ce programme. Si l'on veut rester animateur, il ne faut pas déborder », avant d’ajouter : « Il a 57 ans, il n'est plus un débutant. Il a pris ses responsabilités ».

Pourtant, avant les fêtes, l’ancien animateur d'« Attention à la marche ! » s’était déjà exprimé sur le sujet. S’il condamnait les propos tenus par Tex, il affirmait tout de même que la polémique était « un tout petit peu exagérée ».

Si tout le monde a son avis sur la question, ce sera finalement à la justice de trancher car Tex compte bien emmener la production des Z’amours devant les tribunaux pour mettre un point final à cette histoire.  

Julia NEUVILLE

À découvrir