France Dimanche > Actualités > Jean-Luc Reichmann : Sa passion secrète

Actualités

Jean-Luc Reichmann : Sa passion secrète

Publié le 10 juillet 2015

Installé chez lui, "Raoul" fait désormais la joie de l’animateur Jean-Luc Reichmann…

Brillant animateur, personnage très sympathique, acteur remarquable, Jean-Luc Reichmann semble recueillir tous les suffrages. Et ce n’est pas une façon de parler, puisque le présentateur des 12 coups de midi ! fait partie des personnalités préférées des Français.

La preuve, samedi 4 juillet dernier, Les 12 coups de soleil ! – déclinaison en prime time de son jeu de la mi-journée – ont fait un véritable tabac, rassemblant plus de 3,2 millions de téléspectateurs. Une première place qui a dû ravir Jean-Luc. À 54 ans, l’animateur serait-il un homme comblé ?

À en croire ses confidences, entre autres lors du Thé ou café du 7 mars dernier, oui, Jean-Luc serait heureux. D’abord, grâce à la merveilleuse complicité qui le lie à Nathalie, sa compagne depuis plus de quinze ans, et à la famille qu’ensemble, ils ont recomposée. Leurs six enfants, qui ont entre 6 et 25 ans, lui causent bien sûr les tracas habituels que rencontrent des parents aimants. Mais l’amour qu’il ressent pour eux, et pour la femme de sa vie, est plus fort que tout.

->Voir aussi - Jean-Luc Reichmann : Sauvé d'une noyade atroce !

C’est, en tout cas, la belle image que l’animateur renvoyait de lui. Pourtant, aujourd’hui, certaines informations pourraient bouleverser ce tableau idyllique. En effet, si l’on en croit certaines révélations faites au Parisien, Jean-Luc entretiendrait une passion secrète dont il n’avait jamais parlé…

Plaisir

On savait que le présentateur adorait le sport, plus particulièrement la moto, qu’il continue de pratiquer malgré un terrible accident quand il avait 24 ans. Mais l’on ignorait que cet homme, qui semble tellement à l’aise sur un plateau de télévision, passait autant de temps en tête à tête avec un certain Raoul, qui vit chez lui, et qui a pris une place extrêmement importante dans son existence.
Si Raoul habite dans la belle demeure de l’Ouest parisien où la grande famille s’est installée il y a tout juste quatre ans, on se doute que Nathalie doit être au courant de cette mystérieuse passion. Eh bien, non seulement, elle sait ce que son compagnon éprouve, mais en plus, c’est elle-même qui le lui a présenté !

En effet, c’est bien Nathalie qui a offert à Jean-Luc Reichmann le magnifique oiseau exotique qui monopolise toute son attention ! Car Raoul n’est autre qu’un rossignol du Japon, ravissant volatile aux couleurs chatoyantes. Nathalie connaissait la passion de Jean-Luc pour les oiseaux.

Il la tient de ses grands-parents paternels, qui vivaient en Haute-Savoie, entourés d’une centaine de ses congénères ! Elle était donc certaine de faire plaisir à son homme en choisissant ce spécimen au bec rouge, dont le chant remplit de joie l’animateur.

C’est dans un endroit qu’il adore, symbole de rassemblement et de convivialité, la cuisine, que vit Raoul, seul dans sa cage, mais pas seul au monde ! En effet, il est entouré par seize de ses amis, et doit échanger avec eux de longs discours sur le maître des lieux.

Une deuxième cage abrite en effet des oiseaux venus d’Asie, et une troisième rassemble ceux qui sont originaires d’Afrique. Ce doit être bien agréable de déjeuner dans cette pièce magique, littéralement plongé dans leurs chants incessants.

JL ReichmannMais le jardin secret de Jean-Luc Reichmann s’étend aussi en dehors de sa maison. En effet, juste derrière la belle bâtisse, un tout petit îlot de verdure – de trois mètres sur cinq – abrite les états d’âme de l’animateur. « Certains ont besoin d’affronter vents et océans. Moi, je m’évade dans ma maison en franchissant la porte du jardin », a-t-il expliqué au Parisien.

C’est aussi de ses grands-parents, mais cette fois maternels, agriculteurs et vignerons, qu’il a hérité cet amour pour les fleurs et les arbres. Hortensias, géraniums, jasmin, lierre, rosiers, glycine… Il les a tous plantés lui-même et, le soir venu, il les arrose, avec toute la douceur du monde.

Un rituel qui compte pour beaucoup dans son équilibre, et qui est aussi une façon de rendre hommage à sa maman, à qui il pense en s’occupant de ses fleurs. « Ma mère a obtenu le grand prix de la Haute-Garonne des jardins fleuris », révèle-t-il encore au Parisien.

C’est dans ce havre de paix, au milieu de la verdure, où lui parvient sans doute le chant de Raoul et des autres oiseaux, que Jean-Luc termine son autobiographie, T’as une tache, pistache ! qui devrait paraître en novembre.

Là aussi, sans doute, avec Nathalie, il travaille sur les scénarios des quatre nouveaux épisodes de la saison 3 de la série Léo Matteï.

Grâce à ce nid douillet, au chant de Raoul, à l’amour de siens, Jean-Luc Reichmann semble avoir trouvé une plénitude, qu’il aime à partager avec les téléspectateurs.

Laurence Paris

À découvrir