France Dimanche > Actualités > Jean-Marie Le Pen : Une rentrée compliquée !

Actualités

Jean-Marie Le Pen : Une rentrée compliquée !

Publié le 12 octobre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

De retour de vacances dans le sud, Jean-Marie Le Pen, âgé de 92 ans, est apparu fatigué, malgré le soutien de son ex-femme Pierrette…

C'est un Jean-Marie Le Pen très diminué qui a été aperçu au terminal des arrivées de l'aéroport de Roissy le 1er septembre dernier. Oui ! Ce vieux monsieur à la crinière blanche qui vient d'effectuer un vol d'à peine une heure en provenance de la Côte d'Azur paraît exténué. Pendant quelques jours, il est allé se reposer dans une jolie villa, à Grasse. Ce vieil homme qui se cramponne dignement à sa canne semble affaibli au point de ne pas pouvoir faire quelques pas afin de récupérer ses bagages ! Après s'être extrait de son siège, il a dû s'installer dans un fauteuil roulant tellement il semblait mal assuré sur ses jambes. De retour de vacances où il s'est reposé dans une location au mois d'août, Jean-Marie Le Pen n'était pas seul. Et visiblement, ce n'était pas son épouse Jany qui était à ses côtés ce jour-là mais une dame blonde très bronzée. Mais qui donc est cette mystérieuse inconnue ? Il s'agit en fait de Pierrette, sa première femme, la mère de ses trois filles : Marie-Caroline, Yann et Marine.


Aussi incroyable que cela puisse paraître, plus de trois décennies après leur divorce, leur brouille médiatique et les fameuses photos osées de Madame, Jean-Marie Le Pen semble plus proche que jamais de son ex-compagne au point de partir en villégiatures avec elle ! Souvenez-vous. En 1984, Pierrette Lalanne, la première épouse de l'ancien président du Front national déserte du jour au lendemain le domicile conjugal après vingt-quatre ans de mariage. Après avoir invité son ex-conjointe à « faire des ménages » pour gagner sa vie, Jean-Marie subira un juste revers de bâton lorsque madame décidera de poser en soubrette olé olé dans le magazine de charme Playboy. Mais aujourd'hui, tout ça semble bien loin.

Avec le temps, Jean-Marie a pardonné à Pierrette, au point de la loger dans une dépendance de la propriété familiale de Montretout, à Saint-Cloud. Dans ce vaste domaine légué par un de ses amis, le millionnaire Hubert Lambert, héritier des richissimes cimentiers Lambert, décédé en 1976, Pierrette a vite retrouvé ses marques s'installant tout d'abord au fond du parc dans l'ancien pavillon du gardien. Son ex-mari, lui, occupe le bâtiment central appelé le pavillon de l'Écuyer, où est installé son bureau, alors que leur fille Yann, la maman de Marion, habite le 2e étage. Puis, en 2014, au départ de Marine, qui résidait dans une des dépendances à l'extrémité de la propriété, sa maman y a posé ses bagages dans un coquet appartement. Depuis cette jolie petite chaumière, Pierrette peut veiller en toute discrétion sur son ancien mari.

Dans cet incroyable domaine, construit dans les années 1850 sous Napoléon III, qui l'avait offert à son chef de cabinet, Jean-François Mocquard, Pierrette, un temps bannie du clan, a repris sa place auprès de celui qu'elle avait épousé en 1960, quand il n'était qu'un simple député poujadiste, élu du département de la Seine. Et Jean-Marie semble si bien réconcilié avec Pierrette qu'il part dorénavant en vacances avec elle !

Ce 1er septembre, à l'aéroport, elle se trouve à ses côtés, présence réconfortante à un moment où il fait face à la plus terrible des épreuves : la vieillesse. L'ancien parachutiste, l'un des fondateurs du Front national en 1972, jadis plein de fougue, a perdu de sa superbe et semble fatigué. Déjà en décembre, aux obsèques de son ami Alain Barrière, sa fragilité extrême avait inquiété et choqué le public breton…

Et alors qu'il vient de fêter ses 92 ans, le 20 juin dernier, le « Menhir » ne semble guère plus en forme.

C'est vrai que l'homme ferme tant de parenthèses : après avoir bouclé les deux tomes de ses mémoires, pavés sortis en 2018 et 2019, une espèce d'écrit testamentaire dans lequel il revient sur son parcours, Jean-Marie Le Pen semble avoir lâché prise. S'atteler tous les jours à l'écriture de cet essai le maintenait en forme, lui qui avait été exclu du Front national par sa fille Marine suite à de trop nombreux dérapages.

Privé de ce qui donnait un sens à sa vie, il se retrouve abandonné, et force est de constater que l'ancien leader de l'extrême droite est davantage isolé qu'entouré.

Mais heureusement, dans sa solitude, il peut compter sur le soutien de Pierrette, la mère de ses enfants, la femme qui l'a indéfectiblement soutenu à ses débuts et grâce à laquelle il s'est construit.

Jean-Marie Le Pen dans un fauteuil roulant, c'est tout simplement l'image d'un homme en fin de course qui se dirige paisiblement vers le temps qui lui reste à vivre. Parce qu'à 92 ans, comme le chantait Jean Gabin, sur un texte du talentueux Jean-Loup Dabadie, on est à l'automne de sa vie, que l'on pourrait même qualifier, pour le tribun, d'hiver de son existence…

Bref, c'est une triste rentrée pour l'ancien homme politique. Plongé dans les souvenirs d'une vie riche en rebondissements, le battant au tempérament de feu doit indubitablement souffrir de se voir dans un tel état, lui qui a tenu à ne jamais perdre la face…

Valérie EDMOND

À découvrir

Sur le même thème