France Dimanche > Actualités > Jean-Paul Belmondo : Big Bébel !

Actualités

Jean-Paul Belmondo : Big Bébel !

Publié le 3 avril 2009

Fou du Guignolo, Jean-François Domenech consacre un film document à Jean-Paul Belmondo

La scène se déroule au McDo de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, à quelques kilomètres de Cannes. Entre deux commandes, Jean-François Domenech, directeur de l'établissement depuis huit ans, fait un tour de sa salle. « C'est dingue, s'extasie-t-il. Là, je suis en train d'essuyer des tables, mais peut-être que, dans deux mois, je monterai les marches du festival de Cannes au côté de Jean-Paul Belmondo...»

On pourrait croire que Jeff, comme il se fait appeler, fabule. Et pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître, il a toutes les raisons d'y croire. À 37 ans, ce jeune homme dynamique est effectivement en train de concrétiser ce que plusieurs réalisateurs n'ont même pas osé rêver : faire tourner Jean-Paul Belmondo !

->Voir aussi - Jean-Paul Belmondo : Il a cru perdre l'amour de sa vie !

« Tout a commencé le jour où j'ai rencontré Georges Lautner, pendant un festival, à Monaco, fin 2006. Je l'ai croisé par hasard dans un bar, et j'ai engagé la conversation. On a discuté cinéma, et surtout des films qu'il avait réalisés avec Belmondo. Il a tout de suite vu que j'étais passionné. »

Fan absolu, Jean-François a vu une centaine de fois Le professionnel. Déjà, enfant, il affichait dans sa chambre les posters de son idole. Aujourd'hui, les murs de son salon cannois sont envahis par la filmographie de Bébel en DVD. C'est dire à quel point côtoyer la star le rend fou de joie. D'autant qu'ils gardent contact. Aujourd'hui, Jean-François le considère même carrément « comme un père, ou un grand-père ».

« J'aime beaucoup Jeff, nous a confirmé Georges Lautner au téléphone. Il vient souvent déjeuner à la maison, et ça m'arrive aussi d'aller le voir au McDo... Un jour, je lui ai demandé de me rendre un service. Avant qu'il vienne déjeuner chez moi, je voulais qu'il passe d'abord chercher un de mes amis, à l'hôtel Martinez. » L'ami en question n'est autre que Jean-Paul Belmondo !

« Il buvait un café tout en lisant L'Équipe, se souvient Jeff. On a discuté de sport et après nous sommes partis chez Georges. Je n'y croyais pas, j'avais Belmondo dans ma voiture ! Évidemment, je faisais très attention en conduisant...»

Carrière

Le contact entre l'acteur et son fan est très chaleureux. Six mois plus tard, fin 2007, Jean-Paul et Jean-François se recroisent chez Georges Lautner.

« Un soir, après l'avoir déposé en voiture sur la Croisette, raconte Jeff, je l'ai vu s'installer seul avec son chien Corail, face à la mer. Il avait une de ces classes ! C'est là que j'ai eu l'idée de faire un film qui retrace sa carrière ...»

Jean-François appelle alors un ami réalisateur qui vit à Caen, Jean-Louis Dochez. Quelques mois plus tard, le synopsis du film est proposé à Jean-Paul. L'acteur est d'accord. Jeff y croit à peine. C'est bien à lui, directeur de fast-food, que son idole vient d'accorder sa confiance !

Tandis que le tournage démarre en septembre 2008, avec des plans de Belmondo sur la Croisette, Jean-François monte sa propre boîte de production (USM Swan Production) avec un ami d'enfance. Tout en continuant son ancien métier de restaurateur, Jeff rallonge ses journées en endossant sa nouvelle casquette.

Une trentaine de célébrités ont accepté de participer bénévolement au projet : Michel Galabru, Vincent Cassel, Jean-Pierre Marielle, Robert Hossein, Claude Lelouch, Luc Besson, Zinedine Zidane, Claude Brasseur et bien d'autres. Pascal Obispo s'est chargé, également à titre gracieux, de la musique.

Tous ont ainsi voulu exprimer leur amour du mythe Belmondo. À commencer par Jean Dujardin qui, en plein tournage au Brésil pour OSS 117, Rio ne répond plus, dans les salles dans quelques semaines, a offert de son précieux temps en prêtant sa voix pour la narration du documentaire.

« C'est Jean-Paul lui-même qui l'a choisi, précise Jean-Louis Dochez, le réalisateur. Il le considère comme sa meilleure relève. »

Le film, qui s'intitule Un acteur en liberté, est actuellement en cours de montage et devrait être terminé début avril. Canal + serait intéressé pour le diffuser à l'écran, et il se pourrait bien qu'il soit projeté pendant le prochain festival de Cannes !

Alors, derrière le comptoir de son restaurant, Jeff s'imagine tout en haut des marches, au côté de Jean-Paul Belmondo. Le rêve suprême. Ce jour-là, ses hamburgers attendront...

Philippe Callewaert

À découvrir