France Dimanche > Actualités > Jean-Paul Belmondo : Dans l’intimité du clan !

Actualités

Jean-Paul Belmondo : Dans l’intimité du clan !

Publié le 30 octobre 2016

Le � repas dominical�, chez les Belmondo, c’est sacré ! Depuis que la mère de l’acteur Jean-Paul Belmondo est décédée, c’est Luana, sa belle- fille qui l’organise.

Famille, je vous aime ! C’est la petite phrase qui vient à l’esprit lorsque l’on pense au clan Belmondo. Cette magnifique tribu, construite autour du patriarche, Jean-Paul Belmondo, n’a jamais cessé d’être unie. Chaque fois que cela est nécessaire, que ce soit dans la douleur ou dans la joie, ses membres se retrouvent et célèbrent l’extraordinaire solidité de leurs liens.

Ce qui avait été bien sûr le cas, en 2001, lorsque le comédien avait été victime d’un AVC, alors qu’il se trouvait en Corse. Soudée, cette famille l’est vraiment, comme elle l’a encore prouvé le jeudi 13 octobre.

->Voir aussi - Jean-Paul Belmondo : Stella est devenue sa raison de vivre...

Ce jour-là, la belle-fille de Bébel, la jolie Luana, l’épouse de Paul, fêtait la publication de son nouveau livre de cuisine, Mes recettes bonne humeur, aux éditions du Cherche Midi, lors d’un apéritif festif auquel, bien sûr, tous les Belmondo assistaient. Jean-Paul le premier, heureux, du haut de ses 83 ans, de présider ce gai raout, entouré des siens. Mais aussi de son ami de toujours, Charles Gérard, « Charlot » comme il le surnomme, ce comédien avec qui il a si souvent tourné, et dont il se sent très proche.

LuanaPour l’occasion, Luana avait choisi le restaurant Ida, dans le XVe arrondissement de Paris, pour un aperitivo concocté par le chef Denny Imbroisi, brillant concurrent de l’émission Top chef en 2012 et spécialiste de la cuisine transalpine raffinée. Pas étonnant donc que la belle Luana l’ait élu pour célébrer, avec les siens, la sortie de son livre.

Car l’épouse de Paul est italienne et très attachée à la tradition culinaire que sa maman lui a transmise. On avait pu la découvrir sur le petit écran en 2010, d’abord sur la chaîne Cuisine TV, avant qu’elle n’apparaisse régulièrement dans l’émission, C à vous, sur France 5, où elle officiait en tant que chef. Après cinq années passées aux fourneaux à régaler les invités du programme, elle a arrêté en mars 2016 pour préparer des projets qui lui tiennent à cœur, dont l’ouvrage qui vient de paraître.

Chaleureux

Et si Jean-Paul était tellement heureux d’être là jeudi dernier, ce n’est pas seulement parce que sa belle-fille est l’excellente cuisinière que l’on sait. Car ce talent, cette sensibilité, la jeune femme de 45 ans les met au service d’une tradition familiale à laquelle la star est très attachée, et qui le touche au plus profond du cœur : celle des déjeuners dominicaux, qu’elle organise chaque semaine, et qu’il ne manquerait pour rien au monde !

En proposant ce rendez-vous où chacun se retrouve pour déguster de bons petits plats, Luana a repris le flambeau de la mère de Jean-Paul Belmondo. C’est elle, Madeleine, qui avait initié ces grandes tablées du dimanche dont Jean-Paul, déjà tout jeune comédien, était friand. Depuis quelques années, il a la joie de retrouver ces instants de partage, où chacun peut donner de ses nouvelles, ou bien juste être là, dans un environnement chaleureux.

Et le dimanche, Luana n’est pas seule à préparer le repas. Car l’un de ses fils, Alessandro, 25 ans, l’aîné des trois garçons qu’elle a eus avec Paul, a hérité de sa passion pour la bonne chère ! « Il est en dernière année d’école de cuisine, il veut être chef », avait expliqué leur père à Télé Poche, en septembre dernier. Alessandro aussi était là, bien sûr, pour fêter la parution du livre de sa mère, tout comme ses deux frères, Giacomo et Victor. Pour le plus grand bonheur de leur grand-père !

« Victor veut être comédien et il écrit très bien, avait encore poursuivi Paul, en parlant de ses enfants. Il a la fibre artistique de mon grand-père, sculpteur, et la folie de mon père, Jean-Paul. Il étudie dans une école de cinéma, parce que nous voulions, sa mère et moi, qu’il ait plusieurs cordes à son arc. […] Quant à Giacomo, il a le temps de voir, il a 17 ans et fait l’ado pour le moment. »

Au côté de cette belle brochette de garçons, les Belmondo pouvaient aussi compter sur la présence de la ravissante Annabelle, née en 1988, fille aînée de Florence, elle-même fille de Bébel. Elle est très proche de son formidable grand-père, et pas seulement sur le plan sentimental, puisqu’ils habitent dans le même immeuble, elle au premier étage et lui est au quatrième.

C’est donc dans une ambiance très douce, entouré de ses enfants et petits-enfants, des membres de cette famille qu’il aime tant et qui le lui rendent bien, que Jean-Paul Belmondo s’est laissé porter, profitant de ces instants comme il sait si bien le faire : sans une once de nostalgie, avec toute l’intelligence et la sagesse qui le caractérisent…

Laurence Paris

À découvrir