France Dimanche > Actualités > Jean-Paul Belmondo : Stella est devenue sa raison de vivre…

Actualités

Jean-Paul Belmondo : Stella est devenue sa raison de vivre…

Publié le 21 avril 2016

Grâce à sa fille Stella de 12 ans, le "Magnifique" Jean-Paul Belmondo oublie ses problèmes de santé et s’offre une nouvelle � jeunesse � !

Le 9 avril dernier, entouré, entre autres, de sa fille Stella, et de son ami le comédien Charles Gérard, Jean-Paul Belmondo soufflait sans faillir les quatre-vingt-trois bougies de son gâteau d’anniversaire…

En août 2001, après son terrible AVC, les médecins lui avaient pourtant annoncé qu’il ne parlerait plus jamais : ils se trompaient. Le héros d’À bout de souffle a non seulement recouvré l’usage de la parole et de quasiment tous ses membres, mais il est aujourd’hui dans une forme que lui envieraient bien des gens de son âge ! Une étonnante guérison qui n’a rien d’un miracle.

->Voir aussi - Jean-Paul Belmondo : Il a survécu grâce à Stella !

Derrière cette métamorphose en effet, il y a des sommes de courage, de volonté et de travail. Quinze ans après son accident, l’acteur continue de s’imposer une sévère discipline, ainsi qu’il l’a tout récemment confié à Paris Match : « Mon kiné, Patrick, vient chaque jour remettre la machine en route. Un peu de gymnastique, je fais une heure d’haltère avec le bras gauche, puisque le droit est en panne depuis dix ans. »

Mais si entretenir sa condition physique est une chose, cultiver son moral en est une autre. Là aussi, le comédien s’astreint à une ligne de conduite pas tous les jours évidente à appliquer : « Mon quotidien est bien rythmé, organisé. Le tout dans la bonne humeur : c’est le secret. »

->Voir aussi - Jean-Paul Belmondo : Théâtre en fête

Esprit de famille

Ce bel appétit de vivre, c’est à une étoile blonde aux yeux clairs que l’acteur le doit : sa fille chérie, Stella, qu’il a eue avec Natty. « Elle est un merveilleux cadeau dans ma vie. Cette enfant est vraiment ma joie de vivre », a-t-il confié.

Papa gâteau, il n’aime rien tant que faire plaisir à sa princesse : « Vu ses excellents résultats scolaires, je lui ai offert un cheval. Un samedi sur deux, je l’accompagne au manège dans les environs de Paris. » D’elle il accepte tout, sans doute parce que, consciente du combat que son père a mené contre la maladie, la fillette a très vite fait preuve d’une grande maturité.

Quand il parle de Stella, les yeux de l’acteur s’illuminent : « Attentionnée, tendre et déjà si féminine, alors qu’elle n’aura que 13 ans le 13 août prochain ! », s’étonne-t-il. Cependant, et pour le plus grand plaisir de son père, cette presque jeune fille a gardé son âme d’enfant : « Elle a une grande passion pour sa petite chienne de 8 mois qui ne la quitte jamais et qui adore grimper sur mes cheveux blancs ! »

Outre sa benjamine, Jean-Paul peut aussi compter sur le soutien et l’amour de Florence et Paul, fruits de son premier mariage avec Élodie Constant. La première vit aux États-Unis mais l’appelle très souvent et traverse régulièrement l’Atlantique : tous deux doivent bientôt se retrouver à Antigua, pour savourer une semaine de farniente au soleil.

Quant à son fils, il lui a offert un joli présent en réalisant le très beau documentaire Belmondo par Belmondo, diffusé le 3 janvier dernier sur TF1 qui, à la grande surprise de la star, a fait un carton : « 5,5 millions de personnes qui étaient encore intéressées par ma tronche et mon parcours ! Incroyable… Je suis fier de Paul ».

Autour de l’acteur, il y a également Alain et Muriel, son frère et sa sœur. Tous trois ont très à cœur de faire vivre le musée de Boulogne-Billancourt dédié à leur père, le sculpteur Paul Belmondo. « Nous y avons rassemblé un peu plus de 3 000 pièces. […] J’aimerais que la direction et la mairie fassent un petit effort pour donner un peu de publicité à cette expo permanente, afin d’attirer quelques groupes et des séminaires. Ce ne serait que justice pour notre père », a expliqué l’acteur Jean-Paul Belmondo.

De l’amour, des projets et un bel esprit de famille auront donc ressuscité celui que les médecins avaient condamné au silence et à l’immobilité. Et le résultat est au-delà de toute espérance. À 83 ans, le Magnifique n’a rien perdu de sa superbe !

Lili Chablis

À découvrir

Sur le même thème