France Dimanche > Actualités > Jean-Paul Belmondo : Stella, le soleil de sa vie

Actualités

Jean-Paul Belmondo : Stella, le soleil de sa vie

Publié le 27 décembre 2019

.photos:bestimage
© BESTIMAGE Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo, qui a été fait grand officier de la Légion d’honneur, se prépare à accompagner sa fille Stella à son premier bal.

Ces derniers mois n’ont vraiment pas été tendres avec lui… À peine les vacances d’été venaient-elles de se terminer que Jean-Paul Belmondo était victime d’une mauvaise chute. Un déplorable faux pas qui l’a empêché d’assister aux traditionnels Trophées du bien-être qui se déroulaient à Paris le 16 septembre. Pire, comme si la « scoumoune » s’était littéralement abattue sur lui, le grand comédien a subi quelques jours plus tard une nouvelle épreuve. Un terrible coup dur, sans doute plus douloureux encore que les souffrances causées par les diverses contusions consécutives à cet accident ! En effet, à peine remis de ses émotions, souffrant toujours le martyre, le comédien a dû dire adieu à son vieux pote, son si grand ami, son frère de cœur, l’acteur Charles Gérard, disparu le 19 septembre à l’âge de 96 ans.


Face à cette série de malheurs et de chagrins jetés sur cet homme âgé de 86 ans, qui a, on s’en souvient, rencontré beaucoup de difficultés pour se remettre de son AVC survenu en 2001, on aurait pu croire que l’immense artiste aurait eu du mal à remonter la pente et à retrouver l’esquisse même d’un sourire… Pourtant, si dernièrement la vie n’a pas été la meilleure des compagnes pour notre cher Bébel – qui, en plus, souffre aussi ces jours-ci d’une fracture de la cheville ! –, il semble que l’ancien farceur de la bande du Conservatoire a de nouveau des raisons de se réjouir malgré tout !

Tout d’abord, le 8 novembre dernier, le Magnifique a été fait grand officier de la Légion d’honneur par Emmanuel Macron en présence de sa famille et de ses amis, tels Michel Drucker, Jean Dujardin, Claude Lelouch ou encore Agathe Natanson. Un hommage qui a infiniment touché celui qui n’en est pourtant pas à sa première distinction… On peut même dire qu’il les a accumulées ! Jugez plutôt : nommé commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres en 2006, le talentueux acteur avait déjà été décoré des médailles d’officier (1986), de commandeur (1994) et de grand officier (2017) de l’ordre national du Mérite, d’admirables honneurs auquel s’ajoute celui de chevalier de l’ordre de Léopold, décerné par la Belgique à cet extraordinaire artiste en 2012.

Mais si cette belle reconnaissance de son travail, de sa foisonnante carrière artistique, comme de sa place unique dans notre patrimoine culturel, redonne du baume au cœur à Jean-Paul Belmondo, il est un autre événement qui comble de bonheur ce papa plein d’amour pour sa plus jeune fille Stella !

Le samedi 30 novembre prochain aura, en effet, lieu à Paris le prestigieux Bal des débutantes, une manifestation annuelle au cours de laquelle de somptueuses « princesses », âgées de 16 à 21 ans et représentant douze pays, feront, comme dans les contes de fées, leur entrée dans la société ! Habillées par les plus grands couturiers – mais pas chaussées de pantoufles de vair ! –, ces ravissantes jeunes filles enchaîneront les valses au bras du cavalier de leur choix. Et devinez qui la blonde Stella Belmondo a choisi pour faire virevolter sa robe Chanel sur la piste de danse (presque) jusqu’au bout de la nuit ? Son père, bien sûr ! Il faut dire qu’entre l’adolescente de 16 printemps et le grand comédien, c’est l’entente parfaite. C’est même un accord à l’unisson qui défie leur écart de génération : « Incapable de me dire non, mon père est plus un ami qu’une figure d’autorité, vient d’ailleurs de confier la lycéenne à Paris Match. Il est si jeune dans sa tête, toujours prêt à faire le pitre pour me faire rire. »

La présence dans la vie de l’As des As de cette jolie fée, née, alors qu’il avait 70 ans, de son union avec Natty Tardivel, fait décidément briller les yeux bleus de ce papa gâteau qui, non content de l’avoir baptisée « Étoile », l’appelle carrément « mon soleil » ! Et la dernière née des enfants Belmondo, qui partage beaucoup plus que son patronyme avec son célèbre géniteur, semble avoir également hérité de son caractère affirmé : « Je suis très fière de mon nom, mais il n’est pas facile à porter, a-t-elle encore expliqué à nos confrères. Je déteste être réduite à ma lignée. C’est presque humiliant, je préférerais qu’on m’identifie pour mes mérites. »

Des mérites qui, pour l’instant, étant donné son jeune âge, se limitent à la réussite scolaire de cette brillante élève de première ! Mais, bon sang ne saurait mentir, la ravissante « débutante » pourrait bien marcher sur les traces de son illustre papa : « Je ne sais pas si je vais pouvoir y échapper, mais il est vrai que, dans notre famille, tout le monde exerce plus ou moins un métier artistique », s’est également interrogée Stella dans les pages de Paris Match.

À quelques jours de leur grande soirée du 30 novembre, père et fille se préparent donc à entrer ensemble, élégants et resplendissants de joie, dans un lieu parisien d’exception, dont le nom ne nous a pas encore été divulgué à l’heure où nous écrivons ces lignes. Cerise sur le gâteau, en plus de révéler toutes ces jolies demoiselles à l’univers de la haute couture et des médias, le fameux bal, classé par le magazine Forbes comme l’une des soirées les plus prestigieuses au monde, permettra de collecter des fonds en faveur, notamment, de Seleni, une association qui finance les soins, l’information et la recherche nécessaires pour venir en aide aux mères adolescentes. Une autre bonne raison pour Jean-Paul Belmondo de se réjouir de voir son « Étoile » éblouir le reste de cette étincelante galaxie…

Clara MARGAUX

À découvrir