France Dimanche > Actualités > Jean-Paul Rouve : Au secours de ses parents !

Actualités

Jean-Paul Rouve : Au secours de ses parents !

Publié le 2 mars 2021

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Alors que la sortie des “Tuche 4” se fait attendre, l'acteur Jean-Paul Rouve, 54 ans, livre une bouleversante confession.

Habituellement si pudique et discret sur sa vie privée, l'acteur, qui vient de fêter ses 54 ans ce 26 janvier, a récemment touché le public en se confi ant à cœur ouvert. Dans une grande interview au magazine Society, l'ex-Robin des bois aborde en effet de nombreux sujets : de ce quatrième volet des Tuche tant attendu, à ses débuts, ses succès, ses projets, en passant par l'humour, arme absolue de cet hypercomplexé à la timidité maladive.


Néanmoins, c'est au détour d'une question concernant sa famille que Jean-Paul livre la plus inattendue et bouleversante des confessions. Si ce fi ls unique a, semble-t-il, toujours été entouré par l'amour de ses parents, son papa, lui, n'a visiblement pas eu cette chance.

« Mon père vient d'Agen, a-t-il expliqué, il a dix frères et sœurs. Son père était agriculteur, un salopard : il faisait des mômes pour avoir de la main-d'œuvre, il les battait, une vraie saleté ! Un jour, mon père l'a chopé par le col, plaqué au mur et lui a dit : “Tu touches encore aux petits, je te démonte la gueule !” »

Libéré de cette violence paternelle, le père de Jean-Paul multipliera les boulots en France et en Algérie, jusqu'à atterrir aux chantiers de Saint-Nazaire, puis à ceux de Dunkerque, où la future star verra d'ailleurs le jour. Car c'est dans cette commune du nord du pays que le père de l'acteur va rencontrer sa mère, issue, elle, d'un milieu plutôt bourgeois. « Évidemment, le fait qu'elle se mette avec un ouvrier est mal passé », dit-il. Certes, la petite famille vit modestement, mais le jeune Jean-Paul est choyé.

Cependant, à 50 ans, son père se retrouve au chômage et, sans diplôme, « pas même son certifi cat d'études », il va enchaîner les années de galère. Au point que la mère, jusqu'ici au foyer, « s'est mise à bosser. Elle a travaillé à la bibliothèque d'un lycée, a fait des travaux d'utilité collective, les TUC, à l'hôpital de Dunkerque, mais elle ne gagnait pas grand-chose… »

Du coup, « aujourd'hui, mon père a une retraite misérable alors qu'il travaille depuis l'âge de 12 ans ! » enrage « Jeff Tuche », qui n'a d'autre choix que de leur venir en aide. « Heureusement que je suis là… » confi e-t-il d'ailleurs.

Il affi rme aussi : « J'ai une belle vie, pas de problèmes d'argent. Mais j'essaie de garder un pied dans une France que j'ai connue, une France ouvrière ». Celle de ses parents, à qui il se fait aujourd'hui un devoir de rendre un peu de tout ce soutien et cet amour qu'ils lui ont donné à profusion. 

Laura Valmont

À découvrir