France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Castaldi : Viré de Fort Boyard, il lâche toute son amertume !

Actualités

Jean-Pierre Castaldi : Viré de Fort Boyard, il lâche toute son amertume !

Publié le 12 janvier 2022

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Jean-Pierre Castaldi en a gros sur le cœur. Au micro de VL, il a accepté de revenir sur sa carrière télévisuelle et en particulier sur son éviction de Fort Boyard. Une expérience encore douloureuse presque 19 ans après.

Et oui, certains ne s’en souviennent peut-être pas, mais Jean-Pierre Castaldi a bien présenté la cultissime émission Fort Boyard. Ainsi, au côté de Cendrine Dominguez, il avait succédé dans les années 2000 à Patrice Laffont.


Maitre du jeu pendant 3 ans, il n’avait pourtant pas du tout envie d’officier dans l’émission lorsque la proposition lui avait été faite : “Je ne voulais pas le faire. D'abord parce que par rapport à une carrière d'acteur, ce n'est pas forcément l'idéal pour faire un come-back au cinéma. Et puis, c'est des grosses machines, on ne se rend pas compte. C'est tout un truc, c'est lourd à faire", a-t-il confié ce 6 janvier.

Celle qui a réussi à le convaincre, c’est Marie-France Brière, la productrice de l'émission à l'époque : "Elle me dit : 'Jean-Pierre, tu es adoré par les mômes'. J'ai fait Fort Boyard, ça a été une expérience formidable."

Il faut croire qu’après trois années aux commandes de la célèbre émission, Jean-Pierre s’était tellement pris au jeu qu’il aurait bien voulu continuer. Seulement voilà, la production en a décidé autrement en proposant le poste à Olivier Mine.

Une véritable trahison pour le comédien qui, aujourd’hui encore, peine à s’en remettre. "On m'a viré comme un malfrat au bout de deux ans. Là, j'étais très triste, parce que j'aurais bien continué", a déploré Jean-Pierre Castaldi, ajoutant : "Et en même temps, ils m'ont rendu service en partant, parce que j'ai gardé un coefficient par rapport aux enfants, aux ados, incroyable, parce que sur Internet, on cartonnait."

Finalement, tout est bien qui finit bien. 

Andréa Meyer

À découvrir

Sur le même thème