France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Coffe : "En sang, mon petit garçon était là, mort..."

Actualités

Jean-Pierre Coffe : "En sang, mon petit garçon était là, mort..."

Publié le 20 mai 2015

Ce sont les larmes d'un père hanté par la mort de son fils qui ont parlé sur le plateau de C'est au Programme (France 2). Jean-Pierre Coffe est revenu, plus bouleversant que jamais, sur ce jour où tout a basculé dans sa vie. Un témoignage choc du critique gastronomique qui a ému et glacé Sophie Davant.

"Quand c'est arrivé... c'était très étrange... c'était comme si c'était un non-avènement". Jean-Pierre Coffe cherche ses mots. Les yeux brillants, le visage décomposé, le célèbre critique en pleine promotion pour son autobiographie 'Une vie de Coffe', s'est confié au micro de Sophie Davant. Celui que l'on connaissait pour son flegme et son répondant a, hier matin, glacé d'effroi tout un plateau de télévision. Encore traumatisé, les yeux dans le vague, l'ex-animateur a rappelé un évènement tragique : la mort de son petit garçon.

Aux questions de l'animatrice qui l'interroge sur la femme qu'il a épousé il y a des années auparavant, Coffe se souvient : "On avait envie d'avoir un enfant, on avait envie de fonder une famille...", il reprend son souffle. "Mais quand c'est arrivé... c'était très étrange, elle avait une sorte de distance avec cet évènement qui est quand même considérable dans la vie d'un couple...c'était comme si c'était un non-évènement".

Un silence oppressant

Il poursuit alors: "J'étais bouleversé... jusqu'au jour où je suis arrivé à l'improviste chez moi. Mais sans aucune idée de contrôler, de vérifier ou de rien du tout..." s'emporte-t-il alors contre lui-même, "je rentrais parce que j'avais fini mon boulot. Et là... je l'ai retrouvé assise sur un bidet de la salle de bains... en sang...". Il s'arrête et penche la tête. Le plateau reste muet. On discerne  Sophie Davant qui a de la peine à cacher son émoi. Les larmes aux yeux,  Jean-Pierre Coffe reprend difficilement :"mon petit garçon était là et il était mort...".

Un scène télévisuelle d'une rare émotion.

Célia de Veyle

À découvrir