France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Foucault : Face à la prison

Actualités

Jean-Pierre Foucault : Face à la prison

Publié le 16 novembre 2007

Qu'est-ce qui pourrait bien ébranler Jean-Pierre Foucault ? Débonnaire, tranquille, sympathique, l'animateur traverse paisiblement les décennies.

Sourire aux lèvres, toujours professionnel, il fait partie de ces rares personnages qui, lorsque l'on allume la télévision, semblent avoir toujours fait partie du cadre. Cependant, derrière cette façade sereine s'agite

aujourd'hui un être tourmenté. Oui, Jean-Pierre Foucault est depuis quelques semaines très en colère. Bien sûr, le présentateur n'est pas du genre à étaler ses griefs en public. Et pourtant, il y aurait de quoi !

->Voir aussi - Jean-Pierre Foucault : L'homme par qui la pagaille arrive

Menace

Non seulement il peut estimer à juste titre que l'on se moque délibérément de lui, mais pire que ça, la surdité dont ses interlocuteurs font preuve face à ses nombreux appels fait désormais planer sur lui une terrible menace : Jean-Pierre Foucault risque en effet tout simplement... de finir en prison !

Comment est-ce possible ? Comment un homme intègre tel que lui, comment quelqu'un qui ne s'est jamais mis en valeur plus que de raison, qui n'a jamais fait montre d'une quelconque avidité pécuniaire peut-il être mis en danger ? Quel incroyable chemin pourrait donc l'entraîner à être privé de sa liberté ?

En réalité, vous le savez déjà en partie, puisque nous vous avons, le mois dernier, raconté les dessous de la triste affaire dont il pourrait, malgré lui, être la victime. Nous ne savions pas toutefois, que l'heure pouvait être si grave...

Revenons sur les faits. Nul n'ignore désormais qu'au-delà de son amour pour le public et pour le spectacle, Jean-Pierre est dévoré depuis toujours par une autre passion : le football. On ne se refait pas... Quand on est comme lui né à Marseille, que l'on a le cri strident des cigales qui résonne en permanence dans la tête et que l'on chérit plus que toute sa Provence natale, il est logique de s'enflammer pour le sport qui, par l'intermédiaire de l'Olympique de Marseille, fait vibrer toute la région.

Ce n'est donc pas un hasard si l'animateur a décidé, il y a quelques années, de s'investir dans ce sport. Depuis onze ans, fidèle au slogan du club « Fier d'être Marseillais », Jean-Pierre préside donc l' « Association olympique de Marseille », en charge de former de jeunes joueurs.

Or, ainsi que nous vous l'expliquions le mois passé, voilà maintenant deux ans que cette structure attend que l'OM lui verse des fonds afin de remettre en état La Bastide, où se déroule l'apprentissage des jeunes. Oubliant son flegme légendaire, Jean-Pierre a même menacé les dirigeants du club de les assigner en justice pour parvenir à obtenir ces deniers. Les locaux sont en effet dans un tel état de délabrement qu'ils constituent un réel danger pour leurs usagers.

Dans le journal La Provence , Jean-Pierre Foucault avait déjà indiqué qu'il n'avait pas du tout envie de voir un gamin prendre un mur sur la tête : « Je ne veux pas continuer à faire prendre des risques à nos jeunes, clamait-il. En outre, la mairie, propriétaire du bâtiment, et nous, l'OM Association, sommes responsables au pénal en cas d'accident. »

Et dans une interview plus récente, accordée cette fois au supplément Télé du Nouvel Observateur, Jean-Pierre en dit plus. Cette responsabilité au pénal, qu'il évoquait, il précise en quoi elle consiste, et cela fait froid dans le dos : « Actuellement, explique-t-il, le toit du centre de formation que je préside prend l'eau [...] Si un bout de toit tombe sur un gamin, je vais en prison. »

Si un enfant venait à mourir ou à être sérieusement blessé, Jean-Pierre pourrait donc écoper d'une peine très sévère ! Et cela, alors que c'est lui qui a alerté le club et demandé les fonds pour réparer les locaux ! Cette fois, c'en est trop, et il le fait savoir ! Dire qu'ils n'ont pas l'argent, en tout cas, ne serait pas une excuse !

En vendant le footballeur Franck Ribéry, les dirigeants n'ont-ils pas largement empoché de quoi effectuer ces réparations ? Et puis, il ne faudrait pas oublier que d'excellents joueurs sont passés par ce centre de formation. Il serait quand même dommage, après toutes ces années, qu'il tombe en ruine...

On n'a pas l'habitude de voir Jean-Pierre Foucault hausser le ton. Mais puisque la vie d'enfants et sa liberté sont en jeu, il est contraint de s'y résoudre.

Espérons que sa sagesse et son influence sauront convaincre les responsables de l'OM. Avant qu'il ne soit trop tard. Avant qu'un drame n'ait lieu sous les yeux de Jean-Pierre Foucault...

Christian Morales

À découvrir