France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Pernaut : De terribles séquelles !

Actualités

Jean-Pierre Pernaut : De terribles séquelles !

Publié le 23 décembre 2016

Le présentateur du “JT de 13 heures”, Jean-Pierre Pernaut, qui a vécu une année très difficile, rêvait de pouvoir faire une trêve pour Noël, mais une  mauvaise nouvelle l’a contraint à réviser ses projets.

Telles d’inexorables descentes aux enfers, il est des périodes de l’existence qu’on ne souhaiterait pas faire vivre à son pire ennemi. Ces moments de détresse, qui semblent ne jamais s’achever, n’épargnent personne, pas même ceux qui nous paraissent mieux nantis et plus chanceux que nous. Ainsi Jean-Pierre Pernaut a-t-il dû affronter le pire au cours de ces derniers mois, une phase douloureuse dont il rêvait sans doute qu’elle le laisse enfin un peu en paix. Au moins pendant les fêtes !

->Voir aussi - Jean-Pierre Pernaut : La mort frappe encore !

Hélas, pour le journaliste de TF1, il semble bien que le cauchemar continue ! La spirale infernale a insidieusement commencé l’an dernier par une chute toute bête dans son jardin, qui l’avait immobilisé pendant des semaines.

Rien de grave, bien sûr : le présentateur n’a cessé de présenter son JT que pendant un mois, bien décidé à reprendre rapidement son fauteuil, occupé, dans l’intervalle, par son confrère Jacques Legros.

->Voir aussi - Jean-Pierre Pernaut : Sa mère, sa boussole !

Mais la double rupture des ligaments du genou dont il souffrait l’a obligé à annuler sa participation au fameux trophée Andros et à céder sa place à Margot Laffite, fille du célèbre pilote de F1 Jacques Laffite et animatrice de télévision.

Un crève-cœur pour ce passionné de course automobile qui, en plus, se faisait une joie de concourir, comme les années précédentes, aux côtés de son fils, Olivier. Jean-Pierre s’était fait une raison, songeant sans doute que ce n’était que partie remise et qu’il pourrait participer à nouveau à cette épreuve de conduite sur glace, en pleine forme et complètement guéri, pour son édition 2017.

Et en effet, avec le temps, JPP semblait s’être remis de ses blessures. L’été s’était bien passé, en famille comme toujours, et dès septembre, l’éternel amoureux des régions de notre pays avait repris son poste au JT, plein d’allant et d’enthousiasme pour nous conter les petites histoires de notre terroir.

Hélas, avec l’automne, sans crier gare, un froid glaçant s’est abattu sur... (...)

Vous voulez en savoir plus ? Achetez la version numérique du magazine ! 0,99 € seulement

Clara Margaux

À découvrir