France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Pernaut : Encore un été meurtrier

Actualités

Jean-Pierre Pernaut : Encore un été meurtrier

Publié le 18 juillet 2008

Souvenez-vous. Il y a tout juste trois ans, la jolie Nathalie Marquay participait à une émission de télé-réalité, La Ferme célébrités. Peu après, alors que Jean-Pierre Pernaut était retenu pour son travail à Paris, on avait vu sa compagne en compagnie de Daniel Ducruet.

Aussitôt, une véritable tourmente avait emporté le couple dans les pires rumeurs... Certains avaient même évoqué la possibilité d'une séparation ! Du coup, à la rentrée, Jean-Pierre Pernaut (JPP) avait publié un livre, Pour tout vous dire..., paru chez Michel Lafon, dans lequel il parlait d'été meurtrier !

D'autant plus meurtrier que toutes ces allégations n'étaient qu'un tissu de mensonges ! La plus belle preuve qui soit était leur mariage, le 23 juin 2007, qui ressemblait à un vrai conte de fées, reflet d'une relation que rien ni personne n'avait réussi à ternir.

Mais aujourd'hui, même si la famille Pernaut est plus unie que jamais, le présentateur vedette du JT de 13 heures de la Une vit encore un été meurtier ! Oui, un an après le jour magique où ils ont fait le serment de s'aimer pour toujours, le cauchemar semble bien recommencer...

->Voir aussi - Jean-Pierre Pernaut : Hospitalisé de toute urgence

Départ

Si tout va pour le mieux dans sa vie privée, c'est du côté de ses relations professionnelles qu'il faut regarder. Car si le présentateur de TF1 est aujourd'hui particulièrement affecté, c'est pour une raison que chacun peut comprendre, pour autant que les mots « fidélité » et « amitié » aient du sens.

Ce qui brise vraiment le cœur de Jean-Pierre Pernaut, c'est le récent départ de Patrick Poivre d'Arvor.

Complices

Alors que, le 10 juillet dernier, PPDA présentait son dernier journal et faisait aux téléspectateurs d'émouvants adieux, Jean-Pierre Pernaut, lui, confiait dans les colonnes du Parisien, sa vive émotion. « C'est touchant, avouait-il. On a vécu vingt ans d'aventures en commun, et ce n'est pas juste une formule de ma part. »

Non, ce n'est certes pas une formule, puisque Jean-Pierre Pernaut avait tenu à accompagner Patrick lors de son entretien de licenciement avec Nonce Paolini, le patron de TF1, en tant que délégué syndical !

Et même si leurs JT n'étaient pas à la même heure, les deux hommes étaient amenés à se rencontrer souvent : « On est très complices tous les jours, avec des coups de fils, des réunions [...] On travaille ensemble, ne serait-ce que pour la coordination des moyens. »

Et Jean-Pierre n'a pu s'empêcher d'évoquer les souvenirs qui les lieront à jamais... « Patrick et moi, on a partagé toute l'histoire du monde, de la chute du mur de Berlin à la libération d'Ingrid Betancourt. »

Chacun à sa façon avait, en effet, su conquérir un large public, et s'imposer avec douceur dans le fauteuil si convoité du journal télévisé... Lors du pot de départ qui a été donné pour Patrick Poivre d'Arvor, le présentateur du 13 heures faisait partie du cercle des intimes.

Menaces

Mais avec l'éviction, pour le moins inattendue, de PPDA, c'est une page qui se tourne. Jean-Pierre Pernaut, en plus de perdre un confrère exceptionnel, est sans doute mis face à une cruelle réalité : TF 1 semble vouloir du sang neuf, et aujourd'hui, l'avenir de ceux que l'on surnomme les « dinosaures », comme lui ou Claire Chazal, est sans doute menacé...

Pourtant, Jean-Pierre a choisi d'y croire malgré tout, déclarant d'ailleurs au Figaro, il y a quelque temps : « Je vous fixe rendez-vous dans dix ans !»

Méfiance cependant, car Patrick Poivre d'Arvor avait lui aussi annoncé qu'il tirerait sa révérence en 2012... Et on ne lui en a pas laissé le temps ! Heureusement, JPP sait, lui, qu'il peut compter sur le soutien et l'amour de sa tendre épouse, Nathalie, et qu'il lui suffit de plonger son regard attendri dans les yeux de ses deux enfants chéris, Tom et Lou, pour garder bon espoir en l'avenir...

Jamais Jean-Pierre Pernaut ne s'était senti aussi seul Mais cette fois, face à l'épreuve, Nathalie est là pour le soutenir

Laura VALMONT

À découvrir