France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Pernaut : La rupture !

Actualités

Jean-Pierre Pernaut : La rupture !

Publié le 13 mai 2016

Après tout ce temps passé sur TF1 et malgré ses succès constants, le journaliste Jean-Pierre Pernaut se voit infliger un  affront  public inimaginable…

C’est un coup de poignard en plein cœur que vient de recevoir une des personnalités préférées des Français, Jean-Pierre Pernaut. Un coup qu’il ne pouvait voir venir, et qui le laisse aujourd’hui complètement KO. Encore, s’il avait pu prévoir, s’il avait pu se douter de quelque chose, peut-être aurait-il pu accuser le choc…

Pourtant, ces derniers temps, malgré le contexte difficile que connaissent les dinosaures de la télévision, qui, les uns après les autres, disparaissent du petit écran en emportant avec eux notre mémoire, le présentateur semblait bien tenir la route. Malgré ses 66 ans, aucun méchant petit courant d’air, aucune rumeur n’étaient venus gâcher son plaisir, sans cesse renouvelé, de présenter aux téléspectateurs son journal. Il allait même jusqu’à plaisanter à ce sujet avec nos confrères de Télé Loisirs, qui l’interviewaient en mars dernier, affirmant : « Il n’y a pas de jeunisme à la télévision »… Tout en ajoutant, en riant : « Bien sûr, votre patron peut à tout moment dire “stop” car personne n’est propriétaire de son fauteuil. Mais je peux vous garantir que je n’en ai pas marre ! »

Et le public non plus n’en a « pas marre » de lui, puisque, à l’heure où ceux qui redoutent les résultats des audiences sont nombreux, Jean-Pierre Pernaut, lui, continue de se maintenir dans une forme olympique, en battant régulièrement des records d’écoute.

--> Voir aussi : Nathalie Jean-Pierre Pernaut : ils pleurent un enfant

Côté cœur, le sien bat toujours pour la belle et tendre Nathalie, avec qui il vit une histoire riche et heureuse depuis leur rencontre, il y a de cela quinze ans. Non seulement ils ont eu la joie de devenir les parents de deux fils, Lou et Tom, 13 et 12 ans, mais en plus, ils ont aussi décidé de continuer à s’amuser ensemble en écrivant pour le théâtre ! Après le succès de Piège à Matignon, créé en 2012, toujours en tournée, voilà
qu’ils ont décidé, comme nous vous le révélions la semaine dernière, d’écrire ensemble une nouvelle pièce !

C’est donc dans une atmosphère douce, détendue, sans méfiance, que Jean-Pierre évoluait ces derniers mois, profitant, comme il sait le faire, des plaisirs simples et de la chance qu’il sait avoir. Mais justement. C’est dans ces moments de sérénité, ces moments où l’on se sent comme protégé par une bonne étoile, qu’on est le plus fragile. Et c’est à cet instant précis que le coup est arrivé, de l’endroit où Jean-Pierre se sentait en parfaite confiance, de cette maison qui est la sienne depuis tant d’années, et dans laquelle il se sent bien. Là où il peut être lui-même, ne pas feindre ses sentiments, ne pas trahir ses combats. Où il a grandi autant qu’il a fait grandir. Ce lieu privilégié où il a autant reçu que donné, c’est bien sûr TF1.

Tête de Turc

Même si les années ne se voient pas sur son visage, illuminé souvent par un sourire bon enfant, cela fait quarante années que Jean-Pierre est sur cette chaîne. Et depuis 1988, il est à son poste du 13 heures, une place qu’il a su faire sienne, jour après jour, grâce à son travail et à sa volonté de bien faire. Quarante ans de maison, quarante ans de liens, d’attachement, d’échanges…
De confidences, de complicité. Et puis soudain, contre toute attente, la rupture !

Les dirigeants de TF1 le savaient très bien. Comme tous ceux qui appartiennent au petit monde des médias. La presse le savait. La radio le savait. Et nombreux étaient les Français qui avaient aussi compris qu’une véritable guerre opposait Jean-Pierre à... (...)

Vous voulez lire la suite ? Achetez la version numérique de France Dimanche

Laurence Paris

À découvrir

Sur le même thème