France Dimanche > Actualités > Jean-Pierre Pernaut : Le drame du handicap !

Actualités

Jean-Pierre Pernaut : Le drame du handicap !

Publié le 13 novembre 2020

.photos:bestimage
© BESTIMAGE -

Alors qu'il a annoncé il y a un mois sa décision de quitter le JT de TF1, le journaliste Jean-Pierre Pernaut est confronté à une nouvelle tragédie

Le 15 septembre dernier, les téléspectateurs qui le suivent depuis plus de trente ans apprenaient, ébahis, que le présentateur star du JT de TF1, l'homme qu'ils accueillaient chez eux comme un ami à l'heure du déjeuner, avait pris l'incroyable décision de partir à la retraite ! Dès janvier 2021, on ne retrouvera donc plus Jean-Pierre Pernaut sur ce siège qu'il a si longtemps occupé, parlant aux Français de leurs terroirs bien-aimés avec une gentillesse qui les a toujours touchés… Sa décision, qui a pu sembler à certains avoir été prise un peu vite, a fait l'effet d'un cataclysme, et plus encore dans le monde de la télévision où chacun paraît vouloir s'accrocher à son poste.


Certes, on peut comprendre que Jean-Pierre, à 70 ans, ait envie d'un peu repos après tant d'années de bons et loyaux services. En général, à ce moment de leur existence, les Français ont déjà pris leur retraite depuis longtemps ! D'ailleurs, le lendemain de son annonce, le journaliste confiait au Figaro que la période du confinement l'avait fait réfléchir : « Ç'a été l'occasion d'une prise de conscience pour moi. Je me suis dit que je n'aurai pas indéfiniment cette énergie et que je ne voulais pas attendre le moment où je serais obligé de ralentir. À un moment, il faut savoir s'arrêter et faire autre chose ! »

Sans doute a-t-il été appuyé dans sa décision par Nathalie, son épouse, qui avait plusieurs fois manifesté le désir que son homme prenne des distances avec son travail : « C'est vrai, je suis extrêmement soulagée qu'il quitte le 13 heures et qu'il puisse profiter de sa retraite, même s'il sera encore bien occupé avec ses différents projets sur LCI, entre autres », a-t-elle ainsi déclaré à nos confrères de Gala.

Mais, avec beaucoup d'honnêteté, elle ajoutait, faisant de la sorte une nette allusion au cancer de la prostate qui avait touché son époux en 2018 : « Vous savez, j'ai moi-même connu des problèmes de santé en 1990. J'ai eu une leucémie et on ne me donnait pas un mois à vivre. Je gagnais bien ma vie, mais je me disais “À quoi va servir tout cet argent si je ne suis plus là ?” Alors c'est vrai, j'encourageais de plus en plus souvent Jean-Pierre à lever le pied, car je le voyais de plus en plus fatigué… » Ce ne serait donc pas, comme le journaliste l'avait déclaré, par peur, un jour, de ne plus disposer de la même énergie qu'il aurait décidé de quitter sa fonction, mais pour cause de fatigue… Les mots de Nathalie, touchants, ont beaucoup angoissé tous ceux qui apprécient son époux. D'autant que, toujours dans Gala, elle ajoutait : « Jean-Pierre a également trois stents au cœur, il commence à avoir des problèmes au niveau des poumons, il a eu aussi des soucis au genou qui ont nécessité cinq opérations avec des anesthésies générales. Le corps en prend un coup. »

« Le corps en prend un coup »… Quel message fallait-il comprendre derrière les mots de cette femme visiblement inquiète ? Devait-on imaginer qu'il était l'heure d'ouvrir les vannes de l'inquiétude ? Jean-Pierre avait-il été contraint d'arrêter son JT à cause de sa santé ? Aujourd'hui, ce que l'on sait, c'est que le journaliste se trouve, en effet, au cœur du drame du handicap. Pour lui et les siens, cette période, encore alourdie par la menace du Covid en pleine recrudescence, est sans doute bien douloureuse… Elle ne peut que le faire replonger dans des souffrances qui, grâce au temps, avaient dû un peu s'atténuer.

Vous vous souvenez peut-être qu'à l'automne 2016 Jean-Pierre avait affronté deux deuils terribles : celui de sa maman, Françoise, qui l'avait accompagnée longtemps puisqu'elle avait atteint le bel âge de 101 ans ; puis celui de son frère aîné, Jean-François, disparu à 74 ans des suites d'une longue maladie, quelques jours seulement après leur mère. Un crève-cœur pour la star de TF1 qui avait vu, en un clin d'œil, disparaître un pan de son existence.

Si l'on peut imaginer à quel point la perte de ces deux êtres chers l'a sans doute terriblement meurtri, aujourd'hui, le journaliste doit à nouveau faire face. Car la maison de son frère, à Amiens, celle dans laquelle ce dernier vivait et travaillait en tant que médecin généraliste, va désormais devenir un lieu dédié au handicap… Jean-Pierre a donné son accord : dès le début de l'année prochaine, un établissement destiné aux soins des handicapés et à leur suivi sera baptisé « Espace Pernaut ». Comme l'a relaté Le Parisien, deux salles de l'ancien cabinet médical recevront « une association d'entraide aux personnes cérébro-lésées suite à un accident vasculaire cérébral ou un accident de la route ». À côté, des studios destinés à des adultes autistes seront aménagés.

Pour Jean-Pierre, s'il est certain que ce changement de destination de la maison de Jean-François le touche beaucoup, il est probable que cette nouvelle lui ait fait revivre le deuil de son frère. Mais en acceptant que ce lieu porte leur patronyme, le journaliste, en homme au grand cœur, rend ainsi à son frère et à toute sa famille le plus tendre des hommages.

Laurence PARIS

À découvrir